Côte d'Ivoire - Métro d'Abidjan: Ce qui est prévu pour les résidents de Port-Bouët

Métro d'Abidjan: Le processus d'indemnisation s'accélère pour des PAP de Port-Bouët
Par David Yala
Publié le 12 septembre 2022 à 13:09 | mis à jour le 12 octobre 2022 à 11:08

Après le mécontentement et les incompréhensions, place aux solutions. Des personnes affectées par le projet (PAP) de la ligne 1 du Métro d'Abidjan, résidents de Port-Bouët, seront reçues ce lundi 12 septembre 2022 par le Comité de suivi du plan d'action et de réinstallation(CS-PAR).

Métro d'Abidjan: Le processus d'indemnisation s'accélère pour des PAP de Port-Bouët

Logées dans 3 bâtiments situés sur l'emprise du projet, ces personnes seront enregistrées en vue d'entamer le processus pour leurs indemnisations. Ces PAP, faut-il le rappeler, avaient exprimé leurs inquiétudes sur les réseaux sociaux. Leurs représentants ont été reçus le jeudi 8 septembre 2022 par Cissé Moustapha, président CS-PAR en présence du maire de la commune de Port-Bouët, Emmou Sylvestre. Lors de cette rencontre, Cissé Moustapha a assuré les PAP de la volonté des autorités ivoiriennes de trouver des solutions efficaces tant pour le projet que pour elles.

« Nous savons que c’est difficile ; mais les populations doivent savoir que l’État ne travaille pas contre leur intérêt. Elles ont déjà accepté le projet, nous leur demandons de demeurer dans cet esprit ; car c’est de concert que nous trouverons les meilleures solutions pour leur bien-être », a-t-il dit. De son côté, le maire de Port-Bouët a appelé au calme et invité non sans assurer les PAP de leur prise en compte. « Je demande aux populations de garder le calme, car très prochainement les équipes de la CE-PAR viendront vers elles par rapport au processus d’indemnisation », a assuré Emmou Sylvestre.


Lors de cette rencontre, les principaux concernés se sont eux aussi dit rassurés. De fait, Aman N’Da Joseph, propriétaire et porte-parole des PAP a exprimé sa confiance à l’endroit des autorités. « Nous sommes heureux, parce que les choses bougent dans le bon sens. Nous avons pu échanger avec le président du CS-PAR qui nous a donné l’assurance que nous serons pris en compte dans l’exécution du projet », a-t-il signifié.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus