RDC : Quatre militaires trouvent la mort dans le Kasaï

quatre soldats tués dans le Kasaï
Par
Publié le 15 janvier 2018 à 13:28 | mis à jour le 15 janvier 2018 à 13:28

C’est très tôt le matin du dimanche 14 janvier près de l’aéroport de Kananga dans le Kasaï, que quatre soldats des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), ont été tués par des hommes armés pendant qu’ils dormaient.

Quatre soldats tués dans leur sommeil dans le Kasaï

Depuis la mort du chef coutumier Kamuina Nsapu, des tueries et des tensions sont monnaie courante dans le Kasaï au centre de la République démocratique du Congo(RDC). Hier dimanche à l’aube, quatre militaires de l’armée régulière du Congo ont été surpris dans leur sommeil et tués à l’arme blanche par des hommes armés près de l’aéroport de Kananga.

Le général Assoumani Issa Kumba, commandant du secteur opérationnel de l’armée congolaise au Kasaï, a tenu pour responsables de cette tuerie, ce qu’il a appelé « des petits bandits » qui tentent selon lui, de pénétrer dans la ville de Kananga pour semer la panique et troubler l’ordre public, avant de faire savoir que l’armée était à leur poursuite.

Mardi 02 janvier, trois miliciens avaient été tués près de cet aéroport où les quatre soldats ont été tués.

Selon des responsables sécuritaires, il s’agirait des miliciens Kamuina Nsapu qui sévissent dans le Kasaï.

La guerre entre ces miliciens et les FARDC a fait au moins 3.000 morts et plus de 1,4 millions en une année selon l’Organisation des Nations Unies (ONU) .




Afficher les commentaires
Articles les plus lus