Nigeria : Comme à Chibok, Boko Haram attaque des lycéennes à Dapchi

Boko Haram tente d'enlever des lycéennes de Dapchi
Par David Yavo
Publié le 20 février 2018 à 13:24 | mis à jour le 20 février 2018 à 15:30

Pendant que le Nigeria se dit être à l'abri des attaques terroristes, Boko Haram fait une montée en puissance. Des établissements viennent d'échapper à une opération des éléments d'Abubakar Shekau à Dapchi au Nord-est du Nigeria.

Des lycéennes de Dapchi échappent à l'assaut de Boko Haram

Le gouvernement nigérian a lancé une vaste offensive contre la secte islamiste Boko Haram. Alors que l'on s'attendait à une capitulation des éléments du groupe jihadiste que leurs attaques se sont accrues à nouveau. Ces hommes sans foi ni loi ne cessent en effet de redoubler d'ingéniosité et de cruauté pour imposer leur idéologie jihadiste.

Le week-end dernier, un triple attentat suicide a fait au moins 20 morts et 70 blessés. Quelques jours avant, un autre attentat dans les régions Nord-est du pays avait causé 15 morts. Les populations et les autorités nigérianes ne se sont pas encore remises de leurs émotions que les hommes de Shekau viennent de faire à nouveau parler d'eux.

Des lycéennes et des enseignants de Dapchi, établissement situé dans le nord-est du Nigeria, viennent d'échapper à une attaque terroriste. Selon nos sources, les combattants de la secte islamiste sont arrivés sur les lieux à bord des véhicules de types Pick-up tout en lançant des explosifs. Effrayés par les coups de canons et autres déflagrations, les élèves et leurs enseignants ont déguerpi les lieux avant l'arrivée des assaillants.

Cette attaque rappelle l'épisode de l'enlèvement des 270 lycéennes de Chibok en avril 2014. Certaines filles ont par la été suite retrouvées, mais plus d'une centaine restent encore aux mains de Boko Haram.

Le Nigeria, l'un des pays les plus touchés par le terrorisme en Afrique et par ailleurs berceau de Boko Haram, est désormais conscient que la réddition annoncée du groupe terroriste était erronée. Pour mettre fin à cette tragédie, une opération a été récemment instituée par le gouvernement visant la capture de Shekau par le canal des forces de l'ordre, avant d'être interrompue quatre jours après son entrée en vigueur. En revanche, les autorités nigérianes se disent prêtes à offrir la somme de 8.000 dollars à toute personne qui leur permettra de localiser ce terroriste invétéré.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus