Affaire rente viagère : Mamadou Touré ridiculise Soro et son clan

Mamadou Touré, porte-parole adjoint du RHDP
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 14 septembre 2019 à 16:57 | mis à jour le 14 septembre 2019 à 16:57

L'affaire avait récemment fait grand bruit dans la capitale économique ivoirienne. L'histoire, selon Mamadou Touré, de la suspension de la rente viagère de Guillaume Soro par le pouvoir Ouattara, n'est autre qu'un ènième "caprice".

Le Ministre Mamadou Touré ridiculise et déconstruit le "tissu de mensonges" du camp Guillaume Soro

Le ministre Mamadou Touré a réagi aux propos de Moussa Touré, qui à travers un tweet, accusait ouvertement le régime du président Alassane Ouattara d'avoir suspendu la rente viagère de son mentor Guillaume Soro, en tant qu'ancien Premier ministre.

"Suite à mon tweet sur la composition pléthorique du gouvernement, quelqu’un a écrit que Guillaume Soro devait renoncer à ses indemnités d’ancien Premier ministre et d’ancien président de l’Assemblée nationale avant de donner des leçons. J’informe que Guillaume Kigbafori Soro ne perçoit aucun centime au titre de ses rentes viagères sur décision du gouvernement", avait indiqué le premier responsable de la communication de Guillaume Soro.

A en croire Mamadou Touré, porte-parole adjoint dun gouvernement, les propos du patron de la communication du député de Ferkessédougou, relèvent d'une méconnaissance des textes. Pour lui, cette manière de procéder des collaborateurs de l'ancien patron du Parlement ivoirien, est tout simplement ridicule.

"A force de vouloir se jouer les victimes, on finit par être ridicule", a-t-il. Les affirmations du directeur de la Communication de Guillaume Soro, concernant un "prétendu blocage de ses indemnités frisent une méconnaissance des textes ou relèvent purement de la mauvaise foi (...) C'est à partir de 55 ans que l’on commence à bénéficier d’une rente viagère en tant qu’ancien Premier Ministre", a-t-il rappeler.

S'inspirant du cas du Président Alassane Ouattara qui a été Premier ministre dans le dernier gouvernement de Felix Houphouët-Boigny, Mamadou Touré a indiqué que celui-ci a commencé à toucher ses indemnités d’ancien Premier Ministre qu'en 2000.


"Apparemment toute leur stratégie politique aujourd’hui se résume à la victimisation sur fond d’intoxication et de manipulation ", a asséné Mamadou Touré.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus