Koné Katinan fait la leçon à Guillaume Soro: "C'est mon petit frère"

Guillaume Soro reçoit le soutien de Koné Katinan, les raisons
Par K. Richard Kouassi
Publié le 26 décembre 2019 à 18:39 | mis à jour le 26 décembre 2019 à 19:19

La situation compliquée dans laquelle se trouve actuellement Guillaume Soro ne laisse pas indifférent Koné Katinan, l'un des proches de Laurent Gbagbo. Lundi 23 décembre 2019, le porte-parole de l'ex-président ivoirien a apporté son soutien au député de Ferké non sans lui prodiguer des conseils.

Guillaume Soro reçoit le soutien de Koné Katinan, les raisons

C'est la guerre actuellement entre Alassane Ouattara et son ancien Premier ministre Guillaume Soro. La crise qui minait les relations entre les deux hommes a sûrement atteint le point de non-retour avec le mandat d'arrêt international lancé contre le président de Générations et peuples solidaires (GPS). Le régime du Rassemblement pour la démocratie et la paix (RHDP) reproche à l'ex-chef rebelle d'avoir tenté de déstabiliser la Côte d'Ivoire.

Alassane Ouattara accuse également Guillaume Soro de détournement de deniers publics. En définitive, le retour à Abidjan du leader des soroistes, absent depuis six mois, n'a pu s'effectuer comme prévu. En provenance de Paris, l'avion transportant le fondateur de GPS a pris la direction d'Accra et n'a pu se poser en Côte d'Ivoire.

Plus tard, on apprendra qu'un mandat d'arrêt international visait Guillaume Soro. L'information a été livrée par les autorités ivoiriennes. À l'annonce de cette décision judiciaire, des personnalités politiques dont Koné Katinan se sont prononcées sur la question. Lundi 23 décembre 2019, à l'occasion d'une visite au camp de réfugiés Egyekrom au Ghana, le porte-parole de Laurent Gbagbo a brièvement résumé la situation que traverse Guillaume Soro.

Il a rappelé qu'après avoir "envoyé" Alassane Ouattara au pouvoir, le président de GPS est interdit par ce dernier d'entrer dans son propre pays. Puis Koné Katinan a apporté son soutien à Guillaume Soro, son "petit frère".

"Nous venons tous du nord. Même s’il déconne, on ne peut pas souhaiter l’exil même à son pire ennemi. Mais je le dis pour l’histoire, pour l’humanité. Je le dis pour que nos enfants, nos aînés qui sont tous ici, comprennent quelque chose. Ne remboursez jamais le bien qu’on vous fait par le mal", a dit Koné Katinan dont les propos sont repris par nos confrères d'Afriksoir.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus