Séguéla - Législatives partielles : Le frère d' Hamed Bakayoko, candidat

Séguéla/Législatives partielles : Le frère d' Hamed Bakayoko, candidat
Par K. Richard Kouassi
Publié le 09 mai 2021 à 17:17 | mis à jour le 09 mai 2021 à 17:41

Zoumana Bakayoko, le frère ainé d' Hamed Bakayoko, a décidé de se porter candidat aux législatives partielles dans la circonscription électorale 203 de Séguéla. Il faut noter que le défunt Premier ministre avait été élu lors des législatives du samedi 6 mars 2021.

Législatives : Zoumbak veut succéder à Hamed Bakayoko à Séguéla

Hamed Bakayoko est sorti vainqueur des élections législatives du samedi 6 mars 2021 dans la localité de Séguéla. L'ancien maire de la commune populaire d'Abobo avait obtenu le lourd score de 93,21 %.

Malheureusement, le député élu décède le 10 mars en Allemagne des suites d'un "cancer fulgurant". La loi ivoirienne dispose que dans ces circonstances, des élections partielles doivent être organisées pour trouver un remplaçant au député décédé.

Dans une note publiée par Diomandé Mamadou, on apprend que Zoumana Bakayoko dit Zoumbak est candidat aux élections législatives partielles dans la circonscription 203 de Séguéla prévues pour le samedi 12 juin 2021.

"Après l’ouverture des intentions de candidature au RHDP, j’ai eu des échanges avec mon ainé Zoumana Bakayoko d’une part et la haute direction du parti, d’autre part. À l’issue de ces échanges, j’ai décidé, en mémoire de mon mentor et pour consolider l’esprit d’équipe et de cohésion entre les filles et fils de notre région, de retirer ma candidature au profit de Zoumana Bakayoko, frère ainé de feu le Premier ministre Hamed Bakayoko", a écrit l'ex-suppléant d'Hambak.

Diomandé Mamadou s'engage "à soutenir pleinement le candidat Zoumana Bakayoko pour une victoire éclatante du RHDP dans la circonscription électorale 203". "J’appelle, donc, tous les militants et sympathisants du RHDP ainsi que l’ensemble des personnes engagées à nos côtés à s’impliquer, sans réserve, dans cette campagne placée sous le sceau de l’unité et de la cohésion sociale", a-t-il lancé.

Ancien ministre d'Etat, ministre de la Défense, Hamed Bakayoko avait été transféré en France pour des raisons médicales. Devant sa santé dégradante, il a été conduit en Allemagne. Mais le mal qui le rongeait, a fini par l'emporter.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus