Terrorisme : L'opposition annonce des marches éclatées au Burkina

Burkina Faso : L'opposition veut marcher sur les terroristes et le pouvoir de Roch Raboré
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 25 juin 2021 à 18:30 | mis à jour le 25 juin 2021 à 18:46

La situation sécuritaire au Burkina Faso devient de plus en plus intenable. Excédée par les attaques terroristes, l'opposition annonce des marches éclatées à travers 45 provinces du pays.

Burkina Faso : L'opposition veut marcher sur les terroristes et le pouvoir de Roch Raboré

La vague terroriste qui s'abat sur le pays des hommes intègres ces dernières années est d'autant plus inquiétante que la psychose est quasiment généralisée. Les populations civiles apparaissent d'emblée comme les cibles privilégiées des djihadistes et autres groupes armés qui mènent une guerre asymétrique au Burkina Faso. La situation de faiblesse et surtout d'impuissance dans laquelle se trouvent les Forces de défense et de sécurité (FDS) est encore plus inquiétante.

Lors du compte rendu du dernier conseil des ministres, le porte-parole du gouvernement burkinabè a tiré la sonnette d'alarme à propos des nombreux décès dans les rangs des policiers. Lors du Conseil des ministres du mercredi dernier, le gouvernement du président Roch Marc Christian Kaboré a également évoqué cette question épineuse.

« Il y a quelques semaines, nous avons été tous choqués par l’attaque de Solhan qui a essentiellement touché des populations civiles, et depuis avant-hier, nous avons tous noté le décès de 11 policiers, donc nous confirmons ce chiffre de 11 policiers tués suite à cette embuscade de la police, l’unité des CRS qui avait été relevée et qui devait quitter Foulbé pour Barsalgho », a déclaré Ousséni Tamboura, porte-parole du gouvernement. Puis, il ajoute : « Ce matin (mercredi, NDLR) également, nous pouvons aussi retenir que 2 de nos vaillants fils sont tombés. Les équipes qui sont allées pour les recherches et le ratissage sont tombées sur un engin explosif. »

Face à cette saignée presque interminable, des attaques terroristes récurrentes, les populations de Kaya (centre-nord), annoncent une grande marche de protestation, ce samedi 26 juin 2021. L'opposition burkinabè annonce également des marches éclatées dans les 45 provinces du pays, les 3 et 4 juillet prochains, pour rendre hommage aux victimes desdites attaques, et protester contre la gestion du pouvoir de Roch Kaboré.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus