Guillaume Soro exige la libération de Soul To Soul

Guillaume Soro exige la libération de Soul To Soul
Par K. Richard Kouassi
Publié le 26 juillet 2021 à 12:10 | mis à jour le 26 juillet 2021 à 12:22

Guillaume Soro vient de hausser le ton contre le pouvoir d'Alassane Ouattara. En effet, l'ancien président de l'Assemblée nationale ivoirienne a réclamé la libération de Koné Kamaraté Souleymane dit Soul To Soul, son ancien directeur de protocole, incarcéré depuis 578 jours.

Guillaume Soro : "Liberté pour Koné Kamaraté Souleymane dit Soul To Soul"

Cela fait exactement 581 jours que Koné Kamaraté Souleymane, plus connu sous le nom Soul To Soul, est incarcéré. L'ancien directeur de protocole de Guillaume Soro a été interpellé le 23 décembre 2019 au siège de Générations et peuples solidaires (GPS). Ce jour-là, les soroistes étaient réunis pour réserver un accueil chaleureux à leur mentor qui devrait regagner Abidjan après plus mois dans l'hexagone. Il avait été arrêté en compagnie d'Alain Lobognon, Soro Kanigui Mamadou, Simon Soro, frère cadet de Guillaume Soro, Félicien Sékongo, mais également Koné Tehfour, Soumahorto Kando et Yao Soumaïla.

Dans un récent tweet, Guillaume Soro a exigé la libération de son ancien directeur de protocole. "Liberté pour Koné Kamaraté Souleymane dit Soul To Soul. 578 jours d'emprisonnement, 1 an 7 mois de privation de droits", a écrit l'ex-président de l'Assemblée nationale ivoirienne.

Il faut rappeler que ce n'est pas la première fois que Soul To Soul croupit derrière les barreaux. Dans l'affaire de cache d'armes qui a éclaté en octobre 2017, le compagnon du fondateur de GPS avait été mis aux arrêts après que "plus de six tonnes de diverses armes de guerre et de munitions" ont été découvertes à son domicile de Bouaké (centre), déclarait Adou Richard, le procureur de la République. Pour le camp Soro, cette affaire a été montée de toutes pièces par le RHDP (Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix) pour faire du mal à Guillaume Soro. Finalement, ce fidèle ami de Guillaume Soro est libéré le 8 août 2018 à la suite d'une amnistie prise par Alassane Ouattara la veille de la fête de l'indépendance.

Détenu depuis le 23 décembre 2019, Soul To Soul a été condamné à 20 ans de prison ferme pour"complot", "tentative d’atteinte contre l’autorité de l’État" et " diffusion et publication de nouvelles fausses jetant le discrédit sur les institutions et leur fonctionnement, ayant entraîné une atteinte au moral des populations".


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus