Burkina : Des faussaires font perdre 12 milliards F CFA à l'État

Burkina : Des délinquants font perdre 12 milliards F CFA à l'État
Par K. Richard Kouassi
Publié le 08 octobre 2021 à 13:15 | mis à jour le 08 octobre 2021 à 13:43

Au Burkina Faso, six faussaires ont causé un énorme préjudice financier à l'État. Ces délinquants ont fait perdre 12 milliards de francs CFA au pays des hommes intègres, a-t-on appris auprès de la police burkinabè.

Burkina : Six redoutables faussaires dans les filets de la police

Selon une information confirmée par la Police nationale du Burkina Faso, six faussaires spécialisés dans la contrefaçon de documents de véhicule et dans la corruption sont aux arrêts. Les autorités policières ont révélé que ces délinquants ont causé un lourd préjudice financier au pays, estimé à 12 milliards de francs CFA. Quel était le mode opératoire de ces gangsters ?

À en croire les confessions des suspects, l'un parmi eux se fait passer pour un transitaire. Il a même établi son bureau à Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso. Ce faux agent des transits ne manque pas de clients qui affluent à son secrétariat. Il parvient à convaincre les clients et leur fournit de faux documents. Le faussaire imite parfaitement les signatures d'autorités burkinabè et dispose de faux cachets, mais également de fausses quittances portant le nom de la victime. La bande va jusqu'à transférer les documents contrefaits à la Direction générale des transports terrestre et maritime (DGTTM).

Fort heureusement, les falsificateurs ont été récemment mis hors d'état de nuire par les éléments de la Brigade de recherches du commissariat de police de l'arrondissement de Sig-Noghin. Selon notre source, "des carnets de fausses quittances et des fiches de déclaration de douane contrefaites, des récépissés de dépôt de dossiers d’immatriculation de véhicules, des certificats de conformité et d’évaluation de conformité de véhicules, des plaques d’immatriculation et des attestations de vente d’engins" ont été trouvés en possession des contrefacteurs.

Les faussaires avaient réussi à mettre en circulation plus de 1000 engins à deux roues et trois et plus de 100 véhicules à quatre roues en circulation au Burkina Faso. Ils vont répondre de leurs actes devant les autorités compétentes.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus