Éléphants, élection à la FIF: Ouattara et Dao Gabala bouclent tout

Conor-Fif: Ce qu'il s'est passé entre Mariam Dao Gabala et le président Alassane Ouattara
Par Mael Espoir
Publié le 26 octobre 2021 à 19:07 | mis à jour le 26 octobre 2021 à 19:07

La présidente du Comité de normalisation de la Fédération Ivoirienne de Football (Conor-Fif), Mariam Dao Gabala, a été reçue ce mardi 26 octobre 2021, par le chef de l'État, Alassane Ouattara.

Conor-Fif: Ce qu'il s'est passé entre Mariam Dao Gabala et le président Alassane Ouattara

Cette rencontre entre le président Alassane Ouattara et madame Dao Gabala a permis de faire le point des activités du Comité de normalisation de la FIF, d’évoquer les défis à relever et d’en appeler à la mobilisation autour des Éléphants de Côte d'Ivoire pour les deux derniers matchs de qualification pour la Coupe du monde de football, Qatar 2022.

Madame Dao Mariam Gabala a fait un bref résumé de son entretien avec le chef de l'État. « Nous remercions le président de la République de nous avoir reçus, le Comité de normalisation. Comme vous le savez, notre mandat arrive théoriquement à la fin au 31 décembre. Il était important que nous puissions venir lui faire point de notre mission. Et lui dire un peu les défis qui nous attendent. Mais le plus important, c’était aussi que nous puissions tous nous rassembler autour des Eléphants qui vont livrer leurs deux derniers matchs bientôt. Et pour les Eléphants, nous savons qu’il y a toute une équipe technique qui les encadre. Nous sommes venus aussi porter une doléance au président de la République pour qu’il puisse se pencher un peu sur les difficultés financières de la FIF en nous octroyant une petite subvention pour la prise en charge de cette équipe technique. Et ça s’est très bien terminé », a déclaré la présidente du Comité de Normalisation, Mariam Dao Gabala au sortir de cette audience.

La patronne du Conor-Fif a également rassuré que les les élections à la Fédération ivoirienne de football ( Fif) auront bel et bien lieu en décembre prochain. « Ce n’est pas prévu, la rallonge. Nul n’est prophète. Les textes sont maintenant au niveau de la CAF et de la FIFA. Ce sont des textes qui ont été revus en fonction des exigences de la CAF et de la FIFA mais surtout en fonction des exigences de la Loi sur le sport qui a été votée en 2014. Quand ils (les textes) reviendront, je pense d’ici une semaine, ces textes vont repartir aux clubs. Et nous pensons que d’ici au mois de novembre, nous aurons la tenue de l’assemblée générale extraordinaire pour voter les textes. S’en suivront évidemment en décembre les élections. Sans souci », a-t-elle ajouté.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus