Retour manqué: Chaude Empoignade entre Soro Guillaume et le pilote

Le Pilote à Soro Guillaume : « Je suis le seul commandant à bord »
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 07 novembre 2021 à 10:37 | mis à jour le 07 novembre 2021 à 10:37

Le retour manqué en Côte d’Ivoire de Soro Guillaume, en décembre 2019 livre peu à peu ses secrets. L’ancien chef du Parlement a eu de chaudes discussions avec le pilote qui était aux commandes de son jet privé.

Le Pilote à Soro Guillaume : « Je suis le seul commandant à bord »

23 décembre 2019, le Bombardier Challenger 600 immatriculé D-Antr de la compagnie allemande MHS Aviation qui transportait Soro Guillaume en Côte d’Ivoire a été dérouté en plein vol et obligé d’atterrir à Kotoka Accra Airport, avant de rebrousser chemin vers l’Espagne.

Un impressionnant dispositif sécuritaire avait en effet été installé par les autorités ivoiriennes en vue de cueillir l’ancien Président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire. La suite, on la connait. Une vingtaine de membres de Générations et peuples solidaires (GPS) ont été interpellées et écrouées à Abidjan.

Ils seront par la suite jugés et condamnés à des peines allant jusqu’à 20 ans d’emprisonnement. Soro Kigbafori Guillaume écopera, quant à lui, d’une double condamnation de 20 ans et de la prison à vie. Quand bien même étant en exil.

Mais qu’est-ce qui a bien pu se passer dans cet aéronef de retour ?

C’est le Commandant Fofana Abdoulaye qui lève un coin de voile sur les tractations qui avait cours entre le pilote du Bombardier et Soro Guillaume. C’était à l’occasion de la Conférence inaugurale des universités de GPS, tenue, le samedi 6 novembre 2021.

« Nous avons embarqué. En l’air, le pilote s’approche du président (Soro Guillaume) et il dit qu’il ne peut pas atterrir, car il a été interpellé par la tour de contrôle du Niger, lui disant qu’il y a des problèmes de sécurité à l’aéroport d’Abidjan et qu’il ne doit pas atterrir », a révélé l’aide de camp de Soro.

Puis, il explique : « Le pilote refuse catégoriquement d’atterrir parce qu’il risque de perdre sa vie, la vie de son équipage et son appareil. Il ne peut pas. Il a catégoriquement refusé. Le Président Guillaume Soro a insisté pour atterrir à l’aéroport d’Abidjan. Il voulait à tout prix rentrer, rejoindre sa terre natale. Et là, le pilote a abhorré une fin de non-recevoir malgré l’insistance de Soro Guillaume », a-t-il ajouté.

Puis de poursuivre : « Le pilote a dit ce jour au président qu’il est le seul commandant à bord. C’est lui qui donne les instructions. Là, j’ai compris que le pilote ne connaissait pas la qualité de son passager. Il ne savait pas réellement qui était son client. C’est à la suite de la conversation qu’il a compris que le président Guillaume Soro était candidat aux élections futures de Côte d’Ivoire. »

Guillaume Soro, faut-il le rappeler, vit en exil en Europe depuis ce retour manqué. Certaines sources font état de tractations pour une réconciliation entre Alassane Ouattara et Soro Guillaume.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus