Soldats tués au Mali : La France exprime toute sa compassion

Soldats tués au Mali : La France exprime toute sa compassion
Par K. Richard Kouassi
Publié le 16 novembre 2021 à 10:39 | mis à jour le 16 novembre 2021 à 10:39

Quelques heures après les soldats tués au Mali, l'ambassade de France au Mali a apporté sa compassion au peuple malien. Dans un communiqué, elle a salué la "réponse vigoureuse" des Forces armées maliennes face à l'attaque terroriste.

Soldats tués au Mali : La réaction de la France

Les autorités maliennes ont annoncé sept soldats tués au Mali le dimanche 14 novembre 2021 dans une attaque terroriste. Le bilan officiel fait de sept morts dans les rangs des Forces armées maliennes. L'attaque a eu lieu dans la région nord-est de Bamako, la capitale du pays. Cependant, un premier bilan mentionnait quatre morts et 14 blessés avant de s'alourdir.

"Les Forces armées maliennes (FAMa) du poste de sécurité de Guiré secteur 6, région de Nara ont vigoureusement repoussé une attaque d'un groupe armé terroriste. C'était ce dimanche 14 novembre 2021 aux environs de 14h45. Le bilan provisoire fait état de 4 morts côté FAMA et 6 terroristes tués", pouvait-on lire dans le communiqué.

Les autorités françaises ont tenu à apporter leur soutien au Mali devant cette attaque attribuée aux djihadistes. Dans un communiqué officiel, l'ambassade de France au Mali a présenté ses condoléances aux familles et proches des soldats tombés le dimanche 14 novembre 2021 dans la garnison de Guiré. Elle n'a pas manqué de saluer "la réponse vigoureuse apportée par les Forces Armees Maliennes qui ont mis en déroute le groupe terroriste assaillant".

L'ambassade de France au Mali s'est également félicitée du soutien envoyé par Barkhane qui, à la demande des FAMa, a rapidement envoyé un renfort aérien. Ce genre de réaction rapide illustre la solidité du partenariat entre frères d’armes du Mali et de la France.

Il faut dire que ce même dimanche 14 novembre, dans la ville de Koro, située dans la région de Mopti (centre), le commissariat de police a été attaqué aux alentours de 11 heures.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus