Burkina : CDP, conspiration contre Compaoré ? Komboigo sur la sellette

Accusé de trahison, Eddie Komboigo récusé par des militants du CDP
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 23 novembre 2021 à 16:45 | mis à jour le 23 novembre 2021 à 16:54

Eddie Komboigo entend-il changer l'identité du CDP et éjecter son président fondateur Blaise Compaoré ? Ce sont du moins les griefs que certains cadres de l'ancien parti au pouvoir au Faso, retiennent contre le président actuel.

Accusé de trahison, Eddie Komboigo récusé par des militants du CDP

Alors que Blaise Compaoré est en exil en Côte d'Ivoire depuis son éviction (octobre 2014) du pouvoir, le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), parti qu'il a fondé il y a plus de trois décennies, est déchiré par des querelles intestines, apprend-on de Afriki presse. Certains cadres et militants du parti reprochent en effet à Eddie Komboigo, président du parti, de vouloir changer le nom et le logo du parti, restreindre les prérogatives du Président d’honneur ou supprimer purement et simplement ce statut et procéder du coup à une exclusion de l'ancien chef d'État burkinabè. Une réunion du Bureau exécutif national du CDP était ainsi prévue, le mercredi 24 novembre 2021 afin de statuer sur toutes ces questions.

Mais elle a été finalement ajournée. Certains militants restés fidèles à Blaise Compaoré, estiment que si un tel projet venait à se réaliser, alors il porterait un coup à la réconciliation nationale, détruirait la cohésion au sein du parti et empêcherait le retour au pays de l’ex-président, faisant ainsi croire que ses proches et autres partisans auraient tourné la page Compaoré. Accusant Eddie Komboigo de trahison et de parricide, certains militants du CDP n'ont pas manqué de l'appeler à aller créer son propre parti politique et de se faire suivre par ceux des membres qui partagent sa vision.

« Eddie Komboigo n’a pas du tout le droit de changer le nom d’un parti politique qui ne lui appartient pas. Mais qui nous appartient à nous les nombreux militants. Qu’il aille créer son propre parti politique. Il se permet d’agir sans les conseils ni l’avis du fondateur du parti, qui est notre boussole, notre référent », ont-ils déploré, avant de le mettre en garde : « Nous, militants du CDP, nous refusons ! Et nous mettons en garde Eddie que nous allons le démettre ou il doit démissionner lui-même pour aller créer un parti politique. Nous c’est CDP, c’est le Président fondateur ou rien. »


Afficher les commentaires
Articles les plus lus