Mme Dao Gabala dévoile toute la "marmaille" qui régnait à la FIF

La présidente du Comité de normalisation de la Fif, Mme Dao Gabala
Par Mael Espoir
Publié le 25 novembre 2021 à 11:18 | mis à jour le 25 novembre 2021 à 11:18

La présidente du Comité de normalisation de la Fif, Mme Dao Gabala, a fait de graves révélations sur la gestion financière de l’ancienne équipe de la Fédération ivoirienne de football, autour des Eléphants de Côte d’Ivoire.

Mme Dao Gabala: ‘’Les frais de mission pour l’encadrement, les accompagnateurs ou l’équipe dirigeante, étaient plus élevés que les frais de mission qu’on pourrait donner à des ministres"

Lors de la conférence de presse animée le mardi dernier, la présidente du Comité de normalisation de la Fif, Dao Mariam Gabala, a fait de graves révélations sur la gestion financière autour des Eléphants de Côte d’Ivoire. Des révélations qui accablent fortement l’ancien comité exécutif de la Fif.

‘’ Les Eléphants coûtent chers à la nation, et nous devons nous assurer que chaque franc soit utilisé à bon escient (… ) Nous avons constaté qu’au niveau de l’équipe nationale, il n’y avait rien d’écrit, il n’y avait pas de document, il n’y avait pas de contrat (…) on ne peut pas normaliser sans documenter’’, a indiqué Dao Mariam Gabala, avant de citer des exemples assez concrets.

‘’ Pour l’hébergement, il n’y avait pas de contrat d’hébergement, et les paiements se faisaient en espèce. Le coût de l’hébergement était de plus 80 millions, sans justificatif, sans contrat, sans rien. Quand nous sommes arrivés et que nous avons commencé à regarder dans les détails, on est passé d’un budget d’hébergement pour le même nombre de jours de 80 millions à 44 millions, il y a des économies à faire’’, a indiqué Dao Gabala.

Puis d’ajouter: ‘’ Deuxième élément de budget, et ça, ce n’est pas nous qui l’avons relevé. C’est l’Ons qui nous a relevé cela, le budget de l’eau, facturé pour les Eléphants équivalait à 50 litres d’eau par joueur et par jour. Il y a une revue à faire quelque part. Le transport des joueurs de l’hôtel du côté de l’aéroport jusqu’à Sol Beni revenait à 1 million pour 4 et 5 jours. Il y a bien des choses à revoir là-bas, et notre normalisation va jusque-là. Évidemment quand vous commencez à toucher ça, vous commencez à toucher des intérêts individuels. Je ne parle pas des frais médicaux, à tel point qu’une fois, lors d’une rencontre au ministère, on me demandait: mais s’ils sont aussi malades, comment ils font pour jouer, parce qu’à chaque regroupement des Eléphants, il fallait dépenser 3,5 millions en médicaments. Il faut bien justifier cela quelque part ‘’.

Dao Mariam Gabala a également confié que les frais de mission de l’ancienne équipe dirigeante de la Fif, étaient largement au-dessus des frais de mission octroyés à des ministres. ‘’Les frais de mission pour l’encadrement, pour les accompagnateurs ou l’équipe dirigeante, revenaient à 160 millions de Fcfa par an … La première des choses sur laquelle on nous a indexés: c’est justifiez nous ça…Quand ils ont fait le calcul, c’était encore plus élevé que les frais de mission qu’on pourrait donner à des ministres‘’, a dénoncé la présidente du comité de normalisation de la FIF.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus