Libération de Ben Souk : Guillaume Soro se réjouit et charge la CEDEAO

Libération de Ben Souk : Guillaume Soro se réjouit et charge la CEDEAO
Par K. Richard Kouassi
Publié le 11 janvier 2022 à 11:45 | mis à jour le 11 janvier 2022 à 11:45

Dans un communiqué officiel, Générations et peuples solidaires (GPS) de Guillaume Kigbafori Soro a salué la libération de Ben Souk. Ce proche de l'ancien président de l'Assemblée nationale ivoirienne était détenu au Mali depuis août 2021.

Libération de Ben Souk : Le GPS apporte son soutien aux autorités du Mali

La nouvelle de la libération de Ben Souk a été chaleureusement accueillie par le mouvement politique Générations et peuples solidaires. De son vrai nom Sess Soukou Mohamed, l'ancien député de Dabou avait été interpellé le mardi 10 août 2021 au Mali. Selon Hamidou Touré, le procureur de la République du Mali, le soroiste a été arrêté pour des actes subversifs pouvant admettre une qualification pénale commise sur le territoire national.

"M. @SOROKGUILLAUM, Pr de @officielGPS apprend la mise en liberté de M. SESS SOUKOU MOHAMED dit BEN Souk, dans la soirée de ce lundi 10 janvier 2022 à Bamako, au terme d’une procédure judiciaire pleinement menée", a laissé entendre le GPS dans un communiqué. Le mouvement proche de l'ex-chef rebelle soutient qu' "au nom du droit inaliénable qu’à chaque peuple de disposer de lui-même, M. @SOROKGUILLAUME, apporte son soutien et son amitié sincères aux Autorités de Transition, aux autorités judiciaires maliennes mais aussi et surtout au grand et digne peuple du #Mali".

Pour sa part, Guillaume Kigbafori Soro, tout en se réjouissant de la libération de Ben Souk par la justice malienne, affirme ne pas oublier que "dans les Républiques des 3e mandats de la CEDEAO croupissent des citoyens innocents". "Où se trouve l'Etat de droit ? Où se trouve la démocratie ?", a cherché à savoir l'ancien Premier ministre d'Alassane Ouattara.

On se souvient qu'à l'arrestation de Ben Souk, une commission spéciale d'enquêtes préliminaires du groupe territorial de gendarmerie de Bamako pour, relativement aux actes subversifs incriminés, identifier les différentes implications et déterminer leur volonté criminelle en vue d'une saine application de la loi.




Afficher les commentaires
Articles les plus lus