Léa Dubois atteinte du cancer des seins et de la rétine pigmentaire

Léa Dubois veut vivre heureuse avec le cancer
Par Eugène SAHI
Publié le 07 mars 2022 à 08:23 | mis à jour le 07 mars 2022 à 08:24

Léa Dubois et sa fille jumelle Emmanuelle Dubois connue sous le sobriquet Ozoua, amie intime de l’influenceuse ivoirienne Emma Lohoues, étaient les invitées de l’émission Life Week-end sur Life TV, vendredi dernier.

Marquée par la vie, Léa Dubois veut vivre heureuse avec le cancer

Frédérique, les jumelles Emmanuella alias Ozoua et Orely Dubois ainsi qu’un fils adopté, voici ce qui fait aujourd'hui la plus grande fierté et la richesse de la célèbre comédienne ivoirienne, Léa Dubois pour qui le diagnostic d'un cancer aux deux seins doublé d’une rétine pigmentaire, a bouleversé la vie.

Débordante d'énergie, celle-ci a révelée au grand public par la série ivoirienne "Comment ça va?" devenue plus tard "Qui fait ça?" entend vivre heureuse même si elle reste très marquée par la maladie.

Éloignée de la scène des arts, c’est dans ce contexte que Léa Dubois est apparue pleine de joie, vendredi sur la Plateau de Life WKD de Life TV. L'actrice comédienne a fait montre de tout son talent, affirmant ainsi avoir vaincu le cancer de seins dont elle souffre depuis une décennie.

Rentrée en Côte d'Ivoire depuis le 17 février après des années d'absence loin des siens, la bande joyeuse de Konnie Touré a offert le plateau de « Life Week-end » à Léa Dubois qui a fait d'importantes révélations sur sa santé et sa fille, Ozoua, celle là-même qui est devenue une soeur de sang pour Emma Lohoues!

Rétine pigmentaire et cancer des seins, voici les maladies qui ont mis à mal la santé de l'actrice élevée au rang d'Officier de l'ordre du mérite culturel ivoirien.

A en croire la comédienne qui souffre depuis son enfance de rétinite pigmentaire, une maladie oculaire qui se caractérise par une lésion du fond de l'œil, elle serait aujourd'hui à un stade très avancé de la maladie.

“Depuis toute petite, je souffre de Rétinite pigmentaire, maladie oculaire qui se caractérise par une lésion du fond de l'œil (rétine). Aujourd'hui, je suis à un stade très avancé, c'est-à-dire mon œil gauche ne voit presque plus rien et l'œil droit voit vraiment flou.

Dans mon enfance, je ne voyais pas même devant le tableau, ça a toujours été difficile, mais au fur et à mesure que je prends de l'âge, ça se dégrade, mais bon, j'ai accepté cela et je vis avec (...). Deux fois, j'ai été à Cuba, car là-bas, ils ont des hôpitaux rien que pour ça, mais malheureusement je suis arrivée un peu plus tard donc ils ont juste entretenu mes yeux et dire si j'étais venu 5 ou 10 ans avant... Sinon pour le moment, il n'y a pas de solution, mais des recherches sont en cours donc j'attends”, a-t-elle confié.

Quant au cancer de seins qui la ronge depuis 2013, Léa Dubois raconte comment elle s’est aperçu de l’affection du premier mamelon avant de s'étendre au deuxième en 2018.

" Un soir dans mon lit, je me suis palpé sur un coup de tête et j’ai constaté qu’il y avait un truc pas normal. J’ai tout de suite su que c’était le cancer. C’était en 2013 et c’était mon premier cancer au sein gauche. J'ai été en Europe pour des soins et ce, grâce à une prise en charge du ministre d'État, Téné Birahima Ouattara. Le deuxième cancer au sein droit s'est déclaré en 2018", fait savoir l’artiste comédienne.

Son état stabilisé, Léa soutient qu’elle continue toujours le traitement du cancer de sein pour lequel le taux de guérison est le plus élevé grâce aux progrès constants de la Recherche.

Comme attendue, l'actrice a été interrogée sur sa fille Emmanuelle Dubois alias Ozoua, une proche collaboratrice et une amie fidèle de la célèbre actrice, influenceuse et businesswoman ivoirienne Emma Lohoues.

« Je suis fière de ma fille qui a fait des études en droit, mais elle n'a pas voulu continuer. Je n'ai aucun ressenti quand les gens traitent ma fille d'attrapeuse de sac. J'ai élevé mes enfants dans la liberté, elles ont le libre choix de faire ce qu'elles ont envie de faire, mais dans le respect. Que les gens l'insultent ou pas, moi, je n'ai pas de souci avec, c'est son choix, peut-être que c'est moi-même qui l'ai envoyé d'attraper le sac parce que j'ai créé une école où on attrape les sacs. Tout le monde rêve d'attraper ce sac. Venez attraper ce sac aussi. Aujourd'hui, elle a sa voiture, c'est une femme d'affaires, elle voyage, je suis fière d'elle parce qu'elle est avec quelqu'un qui l'aide, qui est une mère et une grande sœur pour elle, c'est-à-dire Emma Lohoues. Je n'ai aucun problème avec ça », a-t-elle expliqué.




Afficher les commentaires
Articles les plus lus