Sénégal: Dakar sous les eaux, l'autoroute Seydina Limamoulay affaissée

Sénégal: Près de 100 mm de pluie se sont abattus sur Dakar en une heure de temps
Par Eugène SAHI
Publié le 21 juillet 2022 à 16:56 | mis à jour le 21 juillet 2022 à 16:59

Dakar, la capitale du Sénégal, pataugeait, mercredi 20 juillet après des pluies diluviennes qui ont fait s'affaisser une partie de l’autoroute Limamou Laye et impacter le tronçon Patte d’Oie-Stade Léopold Sédar Senghor.

Sénégal: Près de 100 mm de pluie se sont abattus sur Dakar en une heure de temps

La circulation était presque impossible dans tous les sens, mercredi dans la capitale sénégalaise.Voitures particulières et transporteurs ne savaient plus à quel saint vouer leur sort.

Le tronçon Patte d’Oie-Stade Léopold Sédar Senghor a été fermé en raison de l’affaissement d’une partie de l’autoroute Seydina Limamoulaye. Selon le Préfet de Dakar,Mor Talla Tine, toutes les dispositions ont été prises pour parer au plus pressé et remettre cette bretelle à l’état, rapporte la presse locale.

Une déviation a été mise en place pour permettre aux automobilistes de continuer leur route sur ce tronçon impacté au niveau du pont de l’émergence.

L’affaissement d’une partie de l’autoroute Limamou Laye, a fait beaucoup jaser. Certains se sont empressés de pointer du doigt les autorités, les accusant d’avoir investi des milliards F Cfa pour rien dans ce tronçon qui relie la Patte d’Oie à l’Aéroport.

Mais, précise ‘’SourceA’’ dans sa parution de ce jeudi, c’est la Crbc, l’Onas et la Direction de l’environnement qui sont au banc des accusés. Selon le journal, l’affaissement a eu lieu sur la partie où il y a eu dernièrement des travaux pour raccorder le réseau d’assainissement du Brt avec celui de Grand Yoff.

Nos confrères renseignent également que les techniciens ont dû creuser une partie de la chaussée pour faire leur raccordement. Mais il semblerait que le remblayage ait été mal fait.

’’’Entre rues et routes inondées et transformées par endroits en bassins de rétention ou lacs artificiels, maisons, commerces et autres établissements et services envahis par les eaux, le spectacle est désolant, le calvaire des populations et usagers énormes et des activités bloquées’’, écrit Sud Quotidien.

’’Les 84 mm de pluie qui se sont abattus, hier, sur la capitale ont fait beaucoup de dégâts. Plusieurs quartiers de Dakar et de la banlieue sont inondés’’, note EnQuête qui affiche à la Une : ‘’Galères capitales’’.


Selon Vox Populi, ‘’pluies et inondations et dégâts noient la campagne électorale’’. ‘’Partout dans la capitale et sa banlieue, même décor : plusieurs quartiers, maisons et véhicules dans les eaux, embouteillages interminables, les Dakarois immobilisés chez eux’’.


Le Soleil s’intéresse au renouvellement du parc de la société de transport Dakar Dem Dikk et signale que le chef de l’Etat a réceptionné, mercredi, 33 bus interurbains modernes.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus