Mondial 2022: Le Sénégal dédie sa qualification à feu Papa Bouba Diop

Sénégal disparition de Papa Bouba Diop
Par Eugène SAHI
Publié le 01 décembre 2022 à 10:44 | mis à jour le 01 décembre 2022 à 10:44

Deux ans après le décès de Papa Bouba Diop, le Sénégal a décroché une place en huitièmes de finale de la Coupe du monde 2022, vingt ans après les exploits de la génération 2002.

Sénégal: “La disparition de Papa Bouba Diop a été une grande perte pour nous”

Dans l'ambiance surchauffée du Khalifa International Stadium, les hommes d'Aliou Cissé ont tout donné pour marcher sur les traces de leurs glorieux aînés, vingt ans après l'épopée asiatique des protégés de Bruno Metsu et deux ans jour pour jour après la disparition Pape Bouba Diop, héros de la Coupe du monde 2002 que les Sénégalais avaient achevée en quart de finale. Kalidou Koulibaly, capitaine et buteur décisif pour le Sénégal, vainqueur mardi face à l’Equateur 1-2, a toutefois profité de cette soirée pour rendre hommage au héros de l’épopée au Japon et en Corée du Sud.

« C’était un jour spécial pour nous, les Sénégalais, a souligné le défenseur central. On a notre premier buteur en Coupe du monde, Papa Bouba Diop, qui est décédé un 29 novembre. Donc on voulait faire quelque chose de grand pour lui aussi. Parce qu’il a marqué notre enfance et tout le football sénégalais. Et quand il a disparu, ça a été une grande perte pour nous ». Les joueurs auront encore l’occasion de saluer la mémoire de l’ancien milieu de terrain, le 4 décembre face à l’Angleterre.

Cette qualification est aussi une récompense pour Aliou Cissé. En poste depuis 2015 et parfois décrié pour son manque d'audace et un jeu qui déçoit eu égard à la qualité de son effectif, le sélectionneur prend une certaine revanche. «C'est une grosse satisfaction avec une génération qui a énormément de caractère, de personnalité, ambitieuse, patriote, qui se bat toujours pour ce maillot-là. C’est une fierté pour les joueurs, et parce que nous ne l'avions pas fait depuis 20 ans pour ce foot sénégalais. C’était mon rêve aussi, de ce que j’ai appris ailleurs, en France et Angleterre, pour aider mon pays à avancer.»


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus