Ouattara aux 49 soldats : "Vous n'avez rien à vous reprocher"

Ouattara aux 49 soldats :
Par Eugène SAHI
Publié le 08 janvier 2023 à 17:30 | mis à jour le 08 janvier 2023 à 17:30

Les 46 militaires ivoiriens sont arrivés à Abidjan après une escale au Togo. Ils ont été accueillis après 23 h par le président Alassane Ouattara en personne, accompagné de plusieurs membres du gouvernement de Côte d’Ivoire.

Ouattara accueille chaleureusement les 46 soldats

Les 46 soldats ivoiriens condamnés à 20 ans de prison par la justice malienne sont arrivés à l’aéroport Félix Houphouët-Boigny, à Abidjan, peu avant minuit, samedi 7 janvier 2022. Ils ont retrouvé leurs famaille et proches. Ces militaires ont surtout reçu un accueil chaleureux du président Alassane Ouattara en présence de plusieurs membres du gouvernement et de la haute hiérachie militaire.

Avant leur retour à Abidjan, ils ont transité par Lomé où le président togolais Faure Gnassingbé les a remis officiellement au ministre ivoirien de la Défense, Téné Birahima Ouattara, qui les a conduits en Côte d’Ivoire.

"Chers soldats, je voudrais que vous soyez rassurés que vous n'avez absolument rien à vous reprocher. Vous étiez allés en mission. C'était d'ailleurs la 8e rotation pour six mois", a indiqué le président Alassane Ouattara, félicitant les soldats d'avoir accompli leur mission.

"Aujourd'hui, ils sont de retour. Et je dois dire que ce sont des héros. Bravo à vous jeunes héros", a t-il soutenu.

"Très heureux de retrouver nos 46 soldats. Nous sommes fiers de la discipline, de la patience et du courage dont ils ont fait preuve durant ces mois de détention", a-t-il ajouté, dans un tweet, tard dans la nuit.

Le porte-parole des soldats a remercié le chef de l'État et "le peuple ivoirien pour son soutien et sa solidarité agissante". "Nous sommes heureux et soulagés de retrouver la mère patrie", a-t-il dit.

Le président Gnassingbé, qui s'est "réjoui" dans un tweet de la grâce accordée aux soldats, a joué un rôle décisif en vue de leur libération. Les autorités maliennes tant qu'ivoiriennes ont tenu à rendre hommage à sa médiation.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus