Sécurité routière: 46 accidents par jour et 1050 personnes tuées en 2022

Sécurité routière
Par Team Afrique Sur 7
Publié le 18 janvier 2023 à 12:05 | mis à jour le 18 janvier 2023 à 12:05

Le dernier conseil national de sécurité a dénombré en moyenne 46 accidents par jour et 1050 personnes mortes en 2022. Face à la presse le mardi 17 janvier 2023, le ministère des transports a étayé la politique du gouvernement en matière de sécurité routière et a adopté plusieurs dispositions liées au code de la route.

Sécurité routière: Les grandes résolutions du ministère des Transports

Les accidents de la route en Côte d’Ivoire sont de plus en plus fréquents. En 2022, les autorités ont dénombré 1050 tués sur les routes contre 1500 en moyenne, entre 2012 et 2019. Dans sa politique de réduction des infractions routières et du taux de mortalité liés aux accidents, le ministère des transports veut mener à bien la sécurité des usagers d’ici 2030. Pour ce faire, les autorités entendent passer par un changement de comportement des conducteurs, avant de parvenir à la répression et la sensibilisation de ces derniers.

Des statistiques officielles révèlent que 95% des accidents sont liés à l’action humaine. Ainsi, cela passera par la mise en place d’un permis à points, apprend-t-on du ministère des transports. Des délits fortement pénalisés, dont moins de 6 points sur 12 pour un conducteur au volant avec son téléphone portable. La suspension du permis pendant six mois en cas d’alcoolémie au volant. Il y a aussi de fortes amendes et des peines de prison selon la gravité de l’infraction.

Mis en place le 6 septembre 2021, le déploiement de la vidéo-verbalisation pour lutter contre l’incivisme sur les routes ivoiriennes, a permis de réduire le nombre d’accidents en fin des années 2021 et 2022. Etienne Kouakou, directeur de la coordination des transports terrestres, constate une prise de conscience de plusieurs automobilistes. « Il y a eu une prise de conscience du conducteur », dit-il. Pour le responsable de la faîtière, sur neuf millions de vidéos de surveillances amassées depuis 2021, un tiers implique en majorité les excès de vitesse.

Le gouvernement ivoirien sur l’angle de la sensibilisation, veut engager des séances de formations continues aux professionnels des transports. A cet effet, deux nouveaux centres délivrant un certificat d’aptitude de contrôle routier verront bientôt le jour dans le district d’Abidjan.

Bekanty N’ko www.Afrique-Sur7.ci


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus