Extradition de Karim Kéïta: Dialogue de sourds entre Abidjan et Bamako

Mali : Bamako compte sur Abidjan pour l'exécution du mandat d'arrêt contre Karim Kéïta
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 07 juillet 2021 à 20:08 | mis à jour le 07 juillet 2021 à 20:08

Le Mali "compte sur les autorités judiciaires ivoiriennes" pour l'extradition à Bamako, de Karim Kéïta, ex-député et fils de l'ancien président malien, Ibrahim Boubacar Kéita (IBK), recherché par la justice malienne pour la disparition d'un journaliste en 2016.

Mali : Bamako compte sur Abidjan pour l'exécution du mandat d'arrêt contre Karim Kéïta

Abidjan va-t-il extrader vers le Mali, Karim Kéïta, en exil en Côte d'Ivoire depuis la chute de son père IBK, en août 2020 ? Les autorités maliennes n'ont aucun doute sur ce sujet. Selon l' AFP, les autorités ivoiriennes ont été informées de la procédure judiciaire ouverte à l'encontre du fils de Ibrahim Boubacar Kéita.

"Nous savons exactement où se trouve Karim Keïta à Abidjan. Nous avons donné son adresse" aux autorités ivoiriennes, a expliqué une source à l' AFP. Qui précise que les autorités ivoiriennes ont été officiellement saisies des procédures en cours au sein du tribunal de grande instance de la commune IV de Bamako.

Notre source précise également qu'il ne devrait en principe pas avoir de blocage du côté ivoirien, concernant l'extradition vers Bamako de l'ex-député Karim Kéita. Mais le gouvernement ivoirien assure qu'aucune décision concernant l'extradition du sieur Karim Kéïta, n'est encore sur la table de discussion. Ancien député influent et très proche de son père Ibrahim Boubacar Kéïta, Karim avait quitté Bamako sur la pointe des pieds aux premières heures du coup d'État militaire perpétré par le Colonel Assini Goïta et ses hommes du camp militaire de Kati.

Sous le coup d'un mandat d'arrêt lancé récemment par la justice malienne, l'ex-député est soupçonné d'être l'un des responsables de la disparition du journaliste d'investigation, Birama Touré. Disparu depuis le 29 janvier 2016, le journaliste travaillait pour l'hebdomadaire Le Sphinx. Ses proches craignent qu'il ait été assassiné.

Le directeur du Sphinx, Adama Dramé, avait affirmé en 2018 que Birama Touré avait approché Karim Keïta à propos d'un dossier qu'il présentait comme compromettant pour le fils du président. Karim Keïta a pour sa part toujours fermement démenti toute implication dans la disparition du reporter. "Ce qu'on demande à Karim Keïta, c'est de venir s'expliquer. Il sera confronté à des témoins", a dit cette source.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus