Titrologie : "Ouattara et Gbagbo se sont enfin parlé"

Titrologie :
Par K. Richard Kouassi
Publié le 17 juillet 2021 à 10:23 | mis à jour le 17 juillet 2021 à 12:10

Les relations entre Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara occupent une place de choix dans la titrologie du samedi 17 juillet 2021. La presse ivoirienne s'intéresse également à la vie chère qui préoccupe actuellement les populations. Il est aussi question de la réconciliation nationale.

Titrologie : "Le gouvernement au front pour le contrôle des prix des denrées alimentaires"

Selon nos confrères de Soir Info, après un long moment, Alassane Ouattara et Laurent Gbagbo ont repris le dialogue. Le journal écrit que les deux poids lourds de la politique ivoirienne "se sont enfin parlé". Le média ivoirien ne manque pas de livrer "toutes les circonstances de leur échange".

Pendant ce temps, dans sa titrologie, Le Nouveau Réveil s'interroge : "Ouattara va-t-il refuser d'être "champion" de la réconciliation ?", cherche à comprendre le journal proche du PDCI (Parti démocratique de Côte d'Ivoire).

Pour sa part, Le Patriote revient sur l'IDA-20 (Association internationale de développement). Notre confrère est convaincu qu'à travers cet événement, le leadership d'Alassane Ouattara "repositionne l'Afrique". C'est d'ailleurs ce qui l'amène à écrire : "Ouattara et Bédié, le jour et la nuit".

Dans sa titrologie, Le Nouveau Réveil est formel : "les Ivoiriens croupissent sous les prix sauvages". "Tous les prix flambent, le RHDP jubile", écrit le journal. Sur le sujet de la vie chère, Le Matin tente de rassurer: "Le gouvernement au front pour le contrôle des prix des denrées alimentaires", peut-on lire dans les colonnes de ce journal.

À la Une de L'Inter, Damana Pickass crache ses vérités à Pascal Affi N'guessan. Le responsable du FPI (Front populaire ivoirien) envoie un message clair au député de Bongouanou. Dans ce même journal, on apprend que 473 personnes ont été inculpées pour corruption, blanchiment et enrichissement illicite.

Fraternité Matin annonce le décès de l'ambassadeur Charles Gomis survenu le vendredi 16 juillet 2021. Le journal gouvernemental écrit aussi que l'hôpital général d'Adjamé a été réhabilité.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus