CNT : Jean-Bernard Padaré (Tchadien) s'instruit auprès d'Assimi Goita

Conseil national de Transition : Jean-Bernard Padaré à l'école d'Assimi Goita
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 04 août 2021 à 19:01 | mis à jour le 04 août 2021 à 19:01

Tout comme le Mali, le Tchad traverse également une période de transition politique. Jean-Bernard Padaré s'est pour ce faire rendu auprès d'Assimi Goita à Bamako pour s'inspirer de l'exemple malien dans la mise en place du Conseil national de transition.

Conseil national de Transition : Jean-Bernard Padaré à l'école d'Assimi Goita

18 août 2020, Ibrahim Boubacar Kéita (IBK) est renversé par une junte militaire dirigée par Assimi Goïta. Mais, sous la pression de la CEDEAO, le chef de la junte a cédé le pouvoir au colonel-major à la retraite, Bah N'Daw, avant de renverser ce dernier, 8 mois après. Et depuis, le colonel Goïta a l'effectivité du pouvoir au Mali. Il a par ailleurs mis en place un Comité national de transition (CNT), une sorte d'Assemblée législative pour la période de la transition au Mali.

Le CNT malien, composé de 121 membres, est présidé par le colonel Malick Diaw. Il est aidé dans sa tâche par des vice-présidents et des chefs de commissions du Conseil. Alors vice-président, Assimi Goïta s'était personnellement impliqué dans la sélection des candidats au CNT. Avec pour ligne de conduite de composer une assemblée la plus représentative possible des forces vives du pays, sans passer par une élection. Le Premier ministre Choguel Maïga vient d'ailleurs de soumettre le plan d'action du gouvernement de transition au CNT, qui l'a validé dans ses grands points.

Le CNT malien est d'ailleurs vu du côté de N'Djamena comme un modèle qui mérite d'être suivi. C'est dans cette dynamique que quatre membres du Comité tchadien chargé de désigner les futurs membres du Conseil national de la transition se sont rendus à l'école malienne, le mardi 3 août 2021. Le Tchad qui traverse également une période de transition politique après la mort d'Idriss Déby.

Jean-Bernard Padaré, cadre du MPS et vice-président du Comité de sélection, s'est rendu auprès d'Assimi Goïta à Bamako pour s'inspirer de sa méthodologie et ses critères de sélection. « Il nous a dit de faire preuve de courage et de patriotisme. D’éviter les pressions qui ne manqueront pas de se faire sentir et de choisir des personnalités qui ont de l’expérience », s'est confié le chef de la délégation tchadienne à RFI.

Une rencontre a à cet effet eu lieu entre la délégation tchadienne et le CNT malien, avant celle du Koulouba. Outre le modèle malien, le CNT tchadien entend également se rendre au Soudan pour se donner les moyens de bien conduire sa transition.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus