Blé Goudé : «La bravoure du chasseur» contre «la version de la biche»

Charles Blé Goudé, président du Cojep, mange ses bananes braisées
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 15 septembre 2021 à 13:30 | mis à jour le 15 septembre 2021 à 13:38

Charles Blé Goudé n'en finit plus d'abreuver ses followers et autres lecteurs de ses métaphores. Dans une nouvelle sortie sur les réseaux sociaux, le Génie de Kpô raconte l'histoire du « chasseur » et de la « biche».

Charles Blé Goudé : « Pour le moment, j'attends mon Passeport »

30 mars 2021, Charles Blé Goudé croise ses mains à hauteur de ses lèvres, esquisse un grand sourire devant l'écran de l'ordinateur qui était placé devant lui dans cette salle d'audience de la Cour pénale internationale (CPI). La Chambre d'appel venait alors de prononcer l'acquittement définitif de l'ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo, et le ministre de la Jeunesse de son dernier gouvernement.

Ce verdict, qui intervient à la suite d'un véritable marathon judiciaire ouvre ainsi de nouvelles perspectives pour l'ancien leader de la galaxie patriotique, qui déclarait, dès l'entame de ce procès : « De l'enfer, je reviendrai ». Titre de son livre éponyme.

Et depuis, l'ancien leader de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d'Ivoire (FESCI) n'a cessé de multiplier les démarches auprès des autorités ivoiriennes, en vue de favoriser son retour en Côte d'Ivoire, à l'instar de son mentor Gbagbo Laurent, rentré au bercail, le 17 juin 2021.

La demande de Charles Blé Goudé, introduite mi-juillet en vue de la délivrance de son passeport ivoirien n'a jusque-là pas connu une issue favorable. « Pour le moment, j'attends mon Passeport », a déclaré CBG, qui reste toujours accroché à la déclaration du Président Alassane Ouattara, au lendemain de l'acquittement, affirmant que « Gbagbo Laurent et Blé Goudé Charles sont libres de rentrer quand ils le souhaitent ».

En attendant, devant son plat de « banane braisée », l'enfant de Kpogrobré sort de sa gibecière une autre histoire sortie de la sagesse africaine. « Le chasseur raconte toujours sa bravoure aux villageois avec fierté. Mais le jour où la biche donnera sa version, tout le monde saura la vérité sur la partie de la chasse en brousse », a écrit l'ancien pensionnaire du pénitencier de Scheveningen. Métaphore invitant à écouter différentes versions avant de trancher dans une affaire.

Le président du Congrès panafricain pour la justice et l'égalité des peuples (COJEP) donne par ailleurs rendez-vous aux militants et sympathisants de son parti, « le 25 septembre à l'hôtel Belle Côte pour la cérémonie de présentation du pagne de retour ».


Afficher les commentaires
Articles les plus lus