Mali : La force française Barkhane lève le camp de sa base de Tessalit

Barkhane transfère sa base de Tessalit à l'armée malienne
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 16 novembre 2021 à 14:02 | mis à jour le 16 novembre 2021 à 14:02

Barkhane poursuit son retrait de la zone sahélienne comme l'avait annoncé Emmanuel Macron. Après avoir quitté sa position de Kidal, la force française vient de transférer sa base de Tessalit aux FAMa.

Barkhane transfère sa base de Tessalit à l'armée malienne

« D’ici le début de l’année 2022 », la France ferme ses emprises de Kidal, Tessalit et Tombouctou dans le cadre de la restructuration des opérations de la force Barkhane au Sahel, annonçait Emmanuel Macron, en marge d'un Sommet des pays du G5 Sahel, en juillet 2021. Loin d'être des paroles en l'air, la volonté exprimée du président français est en train de se traduire en réalité, d'autant plus que le 12 octobre 2021, « le dernier convoi logistique » de Barkhane est parti de Kidal à 5 heures du matin.

Colonel Pascal Ianni, porte-parole de l’État-major indiquait alors qu'un léger dispositif était sur place pour « les formalités administratives et logistiques », avant un « transfert vers la Minusma et les forces armées maliennes sera définitif d'ici une dizaine de jours ». Devraient par ailleurs s'en suivre les bases de Tombouctou et de Tessalit.

C'est désormais chose faite, le mardi 16 novembre 2021, la force française vient de lever le camp de sa base de Tessalit. « Après celle de Kidal, l'emprise occupée par la force Barkhane à Tessalit a été transférée le 13 novembre aux Forces armées maliennes (FAMa). Les derniers soldats français ont quitté le site le 15 novembre », a indiqué un communiqué de l'état-major français.

Puis, de préciser : « Ce transfert a été progressif, maîtrisé et étroitement coordonné avec les FAMa et avec la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma), dont un contingent de plusieurs centaines de militaires est déployé en permanence à Tessalit. »

La prochaine étape est la base de Tombouctou. À terme, l'effectif du dispositif militaire de Barkhane dans la lutte contre le terrorisme au Sahel sera compris entre 2 500 et 3 000 hommes d'ici à 2023.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus