Mondial 2022 - Gadji Celi: "Les Éléphants ne sont pas allés chercher..."

Gadji Celi: ‘’Il y avait beaucoup plus d’engagement du côté des Camerounais‘’
Par Mael Espoir
Publié le 20 novembre 2021 à 12:00 | mis à jour le 20 novembre 2021 à 12:00

Capitaine des Éléphants de Côte d’Ivoire, champions d’Afrique 1992, Gadji Celi s’est prononcé sur l'élimination de l'équipe nationale ivoirienne à l’issue des éliminatoires du Mondial 2022.

Gadji Celi: ‘’Il y avait beaucoup plus d’engagement du côté des Camerounais‘’

Les Éléphants de Côte d’Ivoire n'avaient besoin que d’un match nul face au Cameroun pour se qualifier pour les barrages de la Coupe du monde 2022. Mais ils ont été battus par les Lions Indomptables sur le score d’un but à zéro (1-0). Une défaite synonyme d'élimination.

Le sélectionneur des Éléphants, Patrice Beaumelle, à la fin du match, a fait savoir qu’il était fier de ses joueurs. "Nous ne sommes pas venus chercher le nul. C’était un grand match entre deux grandes équipes (...) Nous avons mis sur pied un système hybride pour les contenir. Nous avons essayé plein de choses pendant le match et j’avais la conviction que nous pourrions trouver l’égalisation, mais nous ne l’avons pas fait. Je n’en veux pas à mes joueurs, car ils ont tout donné", a-t-il soutenu.

Un avis que ne partage pas Gadji Celi, ex-capitaine des Éléphants de Côte d’Ivoire, champions d’Afrique 1992, qui estime que Serge Aurier et ses coéquipiers ne sont pas allés au combat.

‘’ L’équipe nationale de Côte d’Ivoire ne va pas gagner tout le temps aussi. On a supporté les Éléphants. Il y a des moments, quand j’étais parmi les Éléphants, on a perdu des matches. Elle n’a pas démérité, j’ai vu le match, il y avait beaucoup plus d’engagement du côté des Camerounais et je pense que seule la technique individuelle, seuls les schémas tactiques ne peuvent pas gagner ce genre de compétition, ce genre de qualification. Il faut aussi l’engagement personnel, physique, moral, mental, psychologique, et ç'a manqué à nos jeunes frères. On les a vu jouer, ils n’ont pas été beaucoup inquiétés mais ils étaient un peu timorés. Ils ne se sont pas lâchés, ils ne sont pas allés au combat. Ils ne sont pas allés chercher la victoire, c’est tout ce que je peux leur reprocher‘’, a soutenu Gadji Celi pour qui, il faut suivre cette équipe ivoirienne.

‘’Mais c’est une génération qu’il faut suivre parce qu'arrivé à ce niveau, ça veut dire que la Côte d’Ivoire n’a rien perdu de ses possibilités en matière de football‘’, a ajouté l’ex footballeur devenu chanteur.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus