Stéphane Richard (PDG Orange) condamné à 50 000 euros d'amende

Stéphane Richard (DG Orange) condamné à 50 000 euros d'amende
Par K. Richard Kouassi
Publié le 24 novembre 2021 à 13:41 | mis à jour le 24 novembre 2021 à 13:44

La Cour d'appel de Paris a condamné Stéphane Richard à un an de prison avec sursis et une amende de 50 000 euros, soit plus de 30 000 000 de francs CFA. Le président directeur général d'Orange écope de cette condamnation pour son implication dans l'affaire de complicité de détournement de fonds publics dans le processus d'arbitrage du Crédit lyonnais.

50 000 euros d'amende pour Stéphane Richard

La décision est tombée le mercredi 24 novembre 2021. La Cour d'appel de Paris s'est prononcée sur le processus d'arbitrage du Crédit lyonnais. Stéphane Richard, reconnu coupable de "complicité de détournement de fonds publics", a été condamné à un an de prison avec sursis. Le patron d'Orange a également écopé d'une amende de 50 000 euros (32 732 047 francs CFA). Dans cette affaire, Bernard Tapie, décédé le 3 octobre 2021, avait empoché la bagatelle de 400 millions d'euros en 2008.

Dès l'annonce de la condamnation, le ministère français de l'Économie a laissé entendre que le conseil d'administration d'Orange a annoncé qu'il "tirera les conséquences" de la décision. "Nous prenons acte de la décision de justice concernant Stéphane Richard", a déclaré le ministère dans un communiqué. Il a aussi indiqué qu'il reste attentif "à la continuité du bon fonctionnement de l'entreprise. Pour sa part, Stéphane Richard a remis "son mandat entre les mains du conseil d'administration".

L'affaire remonte à l'époque où le PDG d'Orange occupait le poste de directeur de cabinet de Christine Lagarde, alors ministre de l'Économie. "Les accusations de complicité de détournement de fonds publics sont sans aucun fondement et ne sont basées sur aucune preuve. Je les rejette totalement et me pourvoir en cassation (...) Je n’ai fait qu’exécuter la décision ministérielle d’aller à l’arbitrage, qui a totalement été assumée par Christine Lagarde, qui a d’ailleurs été condamnée pour une simple négligence", a soutenu le diplômé de l'HEC.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus