Liga: Interdiction de délocaliser des matches, Javier Tebas débouté

Liga espagnole
Par Eugène SAHI
Publié le 02 décembre 2021 à 18:18 | mis à jour le 02 décembre 2021 à 18:18

Liga - Fin du bras de fer entre la Fédération espagnole de football et Javier Tebas, président de la Ligue espagnole de football (LFP) en Espagne.

Délocalisation des matches de Liga: sacré revers pour Javier Tebas

C’est un coup dur pour Javier Tebas, déterminé depuis des années à faire jouer des rencontres de Liga à l’étranger. Le patron de la Ligue espagnole de football vient de subir un sacré revers. Un tribunal de Madrid a donné raison ce jeudi à la Fédération espagnole de football qui était en conflit avec la Ligue et Javier Tebas sur la délocalisation de matchs de Liga à l'étranger. Dans un communiqué publié ce jeudi, la fédération annonce avoir reçu le soutien d’un tribunal de Madrid, qui a rejeté les appels formulés par la Ligue concernant le différend au sujet de la rencontre Gérone-Barcelone.

Le président de la LFP en Espagne, avait pour ambition de délocaliser certains matches du championnat espagnol afin de promouvoir la Liga à l’étranger. En 2018, il avait essuyé un premier échec en tentant de faire jouer la rencontre Gijon–Barcelone à Miami, à la suite du refus de Luis Rubiales, président de la Fédération espagnole. En octobre 2019, la Ligue espagnole avait aussi tenté de faire jouer Villarreal-Atlético aux Etats-Unis, avant qu'un juge madrilène ne donne raison à la Fédération.

Début 2020, une commission de la Fifa s’était également prononcée contre la tenue de matchs nationaux à l’étranger. "Pourquoi nos fans aux Etats-Unis n'auraient-ils pas le droit d'assister à un match en direct de la Liga espagnole ? Ils peuvent le faire en NBA, en NFL... Et le reste du monde, on ne peut pas. Il y a eu beaucoup de changements à la Fifa... Ce sont de nouvelles personnes, mais avec de vieilles idées", avait alors déploré Tebas, partisan d'organiser quelques matchs par an "la dernière semaine de janvier aux Etats-Unis, en Arabie Saoudite ou où que ce soit".


Afficher les commentaires
Articles les plus lus