Adjamé : Le maire Farikou Soumahoro tend la main à 2 000 jeunes

Le député-maire d’Adjamé Farikou Soumahoro lance un important projet à l’endroit de 2000 jeunes
Par Mael Espoir
Publié le 16 septembre 2022 à 18:53 | mis à jour le 16 septembre 2022 à 21:20

Farikou Soumahoro, député-maire de la commune d’Adjamé, est plus que jamais engagé pour le bien-être de la jeunesse de sa commune. En effet, le premier magistrat de ladite commune a initié un projet dénommé « FarikouSoutrali », dont le lancement a eu lieu récemment dans l’enceinte de la mairie. Et ce, dans l’objectif de « Réduire le chômage des jeunes d’Adjamé et promouvoir l’autonomisation des jeunes ».

Le député-maire d’Adjamé Farikou Soumahoro lance un important projet à l’endroit de 2000 jeunes

Ce projet qui s’inscrit dans le cadre de la deuxième phase du projet communal pour les jeunes est un instrument financier du programme communal pour les jeunes qui vise à soutenir et à apporter un coup de pouce financier et d’insertion aux jeunes en difficultés de la commune d’Adjamé. Il vise entre autres à promouvoir l’autonomisation des jeunes, le renforcement de la participation économique des jeunes, améliorer leur accès à l’emploi productif et également leur insertion dans le tissu socio-économique.

2000 jeunes Ivoiriens, résidents dans la commune d’Adjamé, sont concernés par ce projet. « Ce dispositif dans sa phase initiale prendra en compte2.000 jeunes désireux de créer ou de renforcer leurs microentreprises. Tout projet financé et remboursé sur 12 mois sera l’objet d’un suivi par le comité de validation du Fonds ‘’Farikou Soutrali’’, qui veille à sa bonne réalisation », explique la note d’information. Qui ajoute que les bénéficiaires pourront bénéficier de prêts allant de 200 000à 1 000 000 de FCFA. 40 % des prêts qui seront accordés sont destinés à des jeunes qui ne sont ni scolarisés et la particularité du « Fonds Farikou Soutrali », c’est son dispositif souple, flexible et transparent.

L’évaluation des dossiers et la décision d’octroi d’un soutien financier sont du ressort du comité d’attribution. Il décide du montant accordé au bénéficiaire. Le motif de refus sera généralement lié au principe de non-éligibilité du jeune au Fonds Farikou Soutrali, par exemple lorsque sa situation n’est pas jugée assez délicate pour justifier une prise en charge ou encore lorsque la demande d’aide ne s’inscrit pas dans le budget dudit projet. Le comité de validation composé d'une dizaine de membres parmi lesquels le représentant du maire se réunira les 19 et 20 septembre 2022 pour délibération.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus