ONU- Sortie musclée du Mali contre Ouattara: La CONASU monte au créneau

Côte d'Ivoire - Mali : La CONASU demande la rupture des relations diplomatiques
Par David Yala
Publié le 25 septembre 2022 à 18:32 | mis à jour le 25 septembre 2022 à 18:32

La Coalition nationale pour le sursaut (CONASU) se dit indignée après la déclaration du Colonel Abdoulaye MAIGA, Premier ministre, Chef du Gouvernement du Mali, lors de la 77ème session de l’Assemblée Générale des Nations Unies à New-York.

Côte d'Ivoire - Mali : La CONASU demande la rupture des relations diplomatiques

Intervenant devant la tribune des Nations unies à New York, Colonel Abdoulaye MAIGA, Premier ministre, Chef du Gouvernement du Mali, n'a pas du tout été tendre avec le chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara qui avait, mercredi, à nouveau, appelé la junte militaire au pouvoir au Mali à libérer, sans délai, les 46 soldats ivoiriens injustement détenus depuis le 10 juillet 2022 alors qu’ils étaient en déploiement en qualité de 8ème détachement de l’Élément de soutien national (NSE) au sein de la MINUSMA au Mali.

"(...) Je saisis cette opportunité qui m’est offerte pour remercier chaleureusement notre respecté aîné, SE le Président Alassane Ouattara pour les sages et éclairés conseils, qu’il nous a prodigués dans son allocution mémorable à cette 77ème session de l’Assemblée Générale des Nations Unies (...) Excellence M. le Président Ouattara, vos conseils nous rappellent la triste histoire du chameau qui se moque de la bosse du dromadaire(...)", a lancé le Premier ministre malien, Colonel Abdoulaye MAIGA.

Une sortie, on ne peut plus musclée, alors que le président Alassane Ouattara encourageait tout simplement les autorités maliennes à concentrer leurs efforts sur la lutte contre le terrorisme et à mettre en œuvre, de façon résolue, les différentes étapes du chronogramme de la transition, ainsi que les réformes politiques et institutionnelles en vue des élections présidentielles prévues en février 2024, pour le bien-être du peuple malien.

Dans une déclaration transmise ce dimanche 25 septembre à Afrique-sur7.ci, la CONASU s'insurge contre cette sortie musclée de la junte militaire au pouvoir au Mali contre le président Alassane Ouattara.

"La CONASU condamne avec la dernière énergie les propos haineux et inappropriés tenus par cette nouvelle race de dirigeants pustchistes aux idées obscures dont le seul objectif est de mettre en mal le progrès démocratique du peuple du Mali (...) L'heure est donc jugée nécessaire de hausser le ton par la rupture des relations diplomatiques avec le Mali jusqu'à nouvelle ordre", recommande la déclaration signée de son porte-parole, Kader FOFANA.


Appelant les peuples ivoirien et malien à la préservation de la paix entre les pays frères, la CONASU a tenu à réitérer son attachement au président ivoirien Alassane Ouattara.

"La CONASU rassure le président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA de son soutien indéfectible dans cette situation qui n'honore pas l'Afrique. La CONASU appelle la jeunesse consciente à nouveau, à un sursaut national pour défendre son Chef et la Patrie. La CONASU reste debout aux côtés du Chef de L'Etat pour l'accompagner partout où besoin sera", déclare la CONASU.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus