Titrologie : "CMU obligatoire, le régime veut masquer son échec"

Titrologie :
Par K. Richard Kouassi
Publié le 04 octobre 2022 à 11:34 | mis à jour le 04 octobre 2022 à 14:52

La titrologie du mardi 4 octobre 2022 touche le sujet de la CMU (Couverture maladie universelle), désormais obligatoire en Côte d'Ivoire. L'actualité au Burkina Faso n'échappe pas à la revue de presse ivoirienne.

Titrologie : "La CMU, comme une ombre, prête à nous suivre..."

Pour Le Bélier Intrépide, il est clair qu'en rendant la CMU (Couverture maladie universelle) obligatoire, le régime d'Alassane Ouattara et du RHDP (Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie) "veut masquer son échec". "Le gouvernement va-t-il enfin écouter son peuple ?", s'interroge notre confrère.

Le Nouveau Réveil affiche également sur sa couverture une préoccupation relative à la Couverture maladie universelle. "La CMU, comme une ombre, prête à nous suivre jusqu'au "Cimetière" !?", écrit le journal proche du PDCI (Parti démocratique de Côte d'Ivoire) d'Henri Konan Bédié. Pour sa part, Le Miroir explique au titrologue pourquoi la CMU est désormais obligatoire en Côte d'Ivoire.

Le récent coup d'État au Burkina Faso, qui a vu la chute du colonel Paul-Henri Damiba, occupe une place de choix dans la titrologie de ce mardi 4 octobre 2022. "Comment un "petit capitaine" a eu raison d'un colonel", cherche à comprendre Le Rassemblement dans sa parution de ce jour. À la Une de L'Inter, après le putsch survenu au pays des hommes intègres, le politologue Geoffroy-Julien met en garde. "La Côte d'Ivoire doit redoubler de vigilance", prévient-il, avant de faire remarquer que "la Françafrique est à l'agonie".



+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus