Energie: L'Algérie et l'Allemagne renforcent leurs liens

Alger et Berlin s'accordent

Algérie: Abdelmadjid Tebboune et Frank-Walter Steinmeier se sont entretenus
Par Henri
Publié le 07 octobre 2022 à 10:16 | mis à jour le 07 octobre 2022 à 10:16

Dans un contexte marqué par la crise en Ukraine et ses corollaires négatifs sur l’économie et dans le domaine énergétique, l'Algérie est devenue une alternative crédible en termes d’approvisionnement de gaz pour plusieurs pays européens dont l’Allemagne.

Vers un renforcement des relations dans le domaine de l'énergie entre l'Algérie et l'Allemagne

Comme de nombreux pays européens, l’Allemagne cherche à diversifier ses approvisionnements en gaz, depuis l’invasion russe en Ukraine qui a occasionné une crise énergétique mondiale. Dans cette optique, l’Allemagne a entamé un jeu de séduction vis-à-vis de l’Algérie.

Mercredi 5 octobre 2022, le président algérien, Abdelmadjid Tebboune, et son homologue allemand, Frank-Walter Steinmeier ont eu un échange téléphonique. Les deux hommes entrevoient de renforcer la coopération entre les deux nations dans divers domaines, notamment celui de l’Énergie et des énergies renouvelables.

« Les deux présidents ont évoqué les moyens de renforcer les relations bilatérales, de les étendre à tous les domaines et d’intensifier les investissements dans tous les domaines, notamment l’énergie, les énergies renouvelables, l’industrie mécanique, la construction, les échanges culturels ainsi que la coopération dans le secteur de la santé, avec notamment la réalisation de l’hôpital algéro-allemand-qatari en Algérie », indique un communiqué de la Présidence algérienne.

L’intérêt croissant des États européens pour le gaz algérien renforce le statut de l’Algérie en tant que pays émergent. Cet intérêt est d’autant plus favorable au pays puisqu’il cherche des investisseurs étrangers pour augmenter sa production des hydrocarbures, mais aussi pour développer les énergies renouvelables, notamment l’hydrogène vert et l’énergie solaire.

Plusieurs questions internationales évoquées par les deux hommes

Plusieurs sujets de l’actualité internationale et régionale, notamment la situation au Mali, en Libye et surtout la question du Sahara Occidental, ont été évoqués par les deux chefs d’États au cours de leurs entretiens.


« Les deux présidents ont passé en revue les questions régionales et internationales d'intérêt commun, telles que la situation dans la région du Sahel, notamment au Mali. Ils ont également abordé la nécessité de trouver des solutions pacifiques en Libye, par le biais des élections. Le président allemand a également exprimé le soutien de l’Allemagne au rôle de l'envoyé de l'ONU au Sahara Occidental, Staffan de Mistura, comme il a remercié le rôle de l’Algérie dans la réalisation de la paix et de la stabilité dans la région et dans toute l'Afrique », a précisé le même communiqué.

Ce renforcement de la coopération en perspective avec l’Allemagne est un nouveau succès pour la diplomatie algérienne, après le réchauffement des relations avec la France marqué par le voyage d’Emmanuel Macron à Alger en août dernier.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus