HACA: Me Bourgoin et Dembelé Yacouba faits Officiers dans l’ordre national

HACA
Par Team Afrique Sur 7
Publié le 09 décembre 2022 à 14:45 | mis à jour le 09 décembre 2022 à 14:45

La grande chancellerie sise à Cocody, a abrité, le jeudi 08 décembre 2022, la cérémonie de distinction de 13 agents de la Haute autorité de la communication et de l’audiovisuel (Haca).

Haca : Une loi examinée pour la régulation des réseaux sociaux

Me René Bourgoin, President de la Haca, et Dembelé Yacouba, Directeur général, et 11 agents ont été élevés au grade d'Officiers dans l’ordre national. Koné Mamadou, président du Conseil Constitutionnel, a traduit l’ambition du président Alassane Ouattara à faire du secteur de la communication et de l’audiovisuel, un environnement médiatique sans contingences. ‘’Il est indéniable que les missions de la Haca sont nécessaires pour un climat de paix dans notre pays. Ce sont toutes ces décisions qui ont motivé le président Alassane Ouattara qui traduit de fort belle manière sa reconnaissance au président de la Haca et à ses collaborateurs’’, a-t-il déclaré.

Pour sa part, Me René Bourgoin, President de la Haca, s’est dit honoré de recevoir les insignes de la décoration des mains du président du conseil constitutionnel. ‘’ Je voudrais de prime abord, en mon nom et en celui de mes collaborateurs récipiendaires, exprimer au Président de la République, Alassane Ouattara, Grand Maître de l’Ordre National, notre gratitude, sincère et profonde, pour le grand honneur qu’il nous fait et dont nous recevons la manifestation avec humilité. Notre reconnaissance la plus vive s’adresse ensuite à Madame la Grande Chancelière de l’Ordre National et aux éminents Membres du Conseil de la Grande Chancellerie pour avoir validé la proposition de notre distinction dans l’Ordre National’’, a-t-il exprimé.

Après avoir rappelé les missions de la Haca, Me René Bourgoin a relevé les défis attendent son institution, notamment la technologie. ‘’Ces évolutions technologiques ont nécessité et continuent de nécessiter une adaptation constante de la réglementation en vigueur (...) Les risques réels liés à l’utilisation des Réseaux Sociaux notamment avec la prolifération des fake-news ou infox, l’exposition à des contenus inappropriés comme des discours de haine et de violence, les atteintes aux droits du jeune public, etc. La panoplie est étoffée’’, a-t-il fait savoir.

A l’en croire, certaines réalités liées au développement du digital, conduisent à envisager l’adaptation de la régulation de la communication audiovisuelle pour prendre en compte ces réseaux sociaux. C’est le sens du projet de loi modificatif sur la communication audiovisuelle, voté par les Députés et qui sera examiné par les Sénateurs la semaine prochaine, le lundi 13 décembre 2022.

Mariam Ouattara : afrique-sur7.ci


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus