Congo : L'hommage de Thierry Moungalla à Jacob Desvarieux

Le ministre congolais de la Communication pleure la disparition de Jacob Desvarieux
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 01 août 2021 à 13:06 | mis à jour le 01 août 2021 à 13:06

Thierry Lézin Moungalla, ministre congolais de la Communication et des Médias, a rendu un vibrant hommage à feu Jacob Desvarieux, un des fondateurs du groupe Kassav', décédé, vendredi 30 juillet 2021 au CHU de Pointe-à-Pitre, des suites du Covid-19.

Le ministre congolais de la Communication pleure la disparition de Jacob Desvarieux

«Jacob Desvarieux est parti. Le leader et inspirateur de Kassav. Sa voix chaude, inoubliable. Le hit « Ou lé »….Un pan de ma jeunesse. La chaleur de ce groupe ensoleillait ces longues journées d’hiver qui rythmaient notre vie étudiante. RIP l’artiste ! Satanée Covid… », a écrit le porte-parole du gouvernement congolais, sur son compte Tweeter.

Outre Thierry Lézin Moungalla, des artistes africains de renom ont également rendu un hommage à ce grand ambassadeur de la musique antillaise.

« Les Antilles, l'Afrique et la musique viennent de perdre l'un de ses plus grands Ambassadeurs. Jacob grâce à ton art, tu as rapproché les Antilles à l'Afrique. Dakar où tu as vécu te pleure. Adieu l'ami », a tweeté vendredi soir le chanteur sénégalais Youssou N'Dour.

Angélique Kidjo, elle aussi, l'a bien connu. La chanteuse d’origine béninoise avait joué avec lui sur plusieurs titres. Jointe par RFI, elle lui reconnaît un talent tout particulier. "Il était capable de tout jouer en fait, et quand il jouait à la guitare, il avait un toucher qui était vraiment particulier. […] Jacob est unique dans sa façon de jouer, d’approcher la musique dans son ouverture musicale et culturelle. Il a permis à la musique des Caraïbes de rencontrer la musique de l’Afrique, de partout. Il a créé des ponts", a témoigné la diva de la musique béninoise.

Né à Paris en novembre 1955, Jacob Desvarieux a grandi en Guadeloupe où il s'est rapidement dirigé vers la musique. À 66 ans, l’homme a définitivement rangé sa guitare dont désormais, seules les sonorités qu’il y a égrenées, continueront de chanter son éternité.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus