Titrologie : Désobéissance civile en 2020, Bédié et Affi en prison ?

Désobéissance civile en Côte d'Ivoire: Le Procureur poursuit 40 personnes responsables
Par Eugène SAHI
Publié le 25 mai 2022 à 09:05 | mis à jour le 25 mai 2022 à 10:44

Dans la titrologie de ce mercredi, le Procureur de la République de Côte d'Ivoire, M. Richard Adou, vient de boucler le dossier de la désobéissance civile. Celle avait été lancée par des leaders de l’opposition politique lors du scrutin présidentiel de 2020 auquel M. Alassane Ouattara avait été réélu. Le procureur affiche sa détermination à traduire les auteurs, dont Henri Konan Bédié du PDCI et Pascal Affi du FPI et leurs complices devant les tribunaux.

Titrologie : Le Procureur cible 40 personnalités

En Côte d’Ivoire, le dossier judiciaire autour de la désobéissance civile refait surface. La presse locale annonce des poursuites de leaders politiques par le Procureur de la République M. Adou Richard. Fin décembre 2021, l’Unité spéciale d’enquête sur les violences liées à l'élection présidentielle d'octobre 2020 a rendu ses conclusions.

Cette unité composée de 40 policiers et gendarmes placés sous la houlette du procureur d’Abidjan a enquêté pendant 6 mois sur les violences politico-ethniques qui ont fait 85 morts entre août et novembre 2020.

À l'époque, l’opposition rejetait la candidature du Président Alassane Ouattara à un troisième mandat anticonstitutionnel. Par la suite, elle avait contesté sa réélection. Selon le procureur, plus de 270 personnes sont impliquées à des degrés divers dans les troubles qui ont endeuillé le pays. Il revient maintenant aux juges d’instruction de choisir qui poursuivre.

Ce que dit la titrologie du jour

Et notre revue de presse matinale de ce mercredi 25 mai ressort des noms de hautes personnalités de l’opposition ivoirienne qui seraient dans le viseur du procureur de la République.

Selon Le Jour plus, “Bédié et les membres de l’ex-CNT (Comité national de transition), l’instance dirigeante créée dans le cadre de cette désobéissance civile, courent de gros “risques”. Ils pourraient se faire arrêter ou faire l'objet de poursuites judiciaires dans les prochains mois.

Le journal Le Perroquet libéré affirme que l'ancien Premier ministre de Laurent Gbagbo, M. Pascal Affi, Mme Simone Gbagbo, M. Albert Mabri Toikeuse de l’UDPCI, Maurice Kakou Guikahué, cadre du PDCI et son président Henri Konan Bédié dont des militants “entrent en rébellion", seraient tous “mouillés jusqu’au cou” par le rapport d'enquête du Procureur.

40 personnes dont des “mercenaires”, identifiées

Le journal révèle qu’au moins 40 personnes, dont des “mercenaires”, sont identifiées et recherchées par la justice de Côte d'Ivoire. Toujours, selon la presse ivoirienne, ces leaders cités plus haut ont financé et planifié une insurrection à travers tout le pays.

Leur intention aurait donc été d'obtenir par tous les moyens un changement de régime à l'occasion de cette élection. Enfin, le quotidien Dernière Heure Monde a trouvé des “faiblesses” dans le rapport du Procureur Adou Richard.

Il faut noter que de telles poursuites, si elles étaient engagées contre les leaders de l'opposition, pourraient réchauffer le climat politique en Côte d'Ivoire. Ces derniers mois, il règne une certaine accalmie qui pourrait être rompue par cette démarche du Procureur de la République.

Il faut noter que la crise ivoirienne liée à la réélection du Président Alassane Ouattara a longtemps été le sujet phare en Côte d'Ivoire. Cette crise a certes été moins grave que celle qui a précédé l'arrivée d'Alassane Ouattara à la présidence de la Côte d'Ivoire, mais elle fut tout de même meurtrière. La crise ivoirienne de 2022 a montré la fragilité dans laquelle demeure le pays, un problème auquel doit être trouvé une solution définitive...

"Le PPA-CI déploie la grosse artillerie"

Dans cette même titrologie, le journal Le Panafricain met en avant la progression du PPA-CI de Laurent Gbagbo sur le terrain. Ce média titre : "Le PPA-CI deploie la grosse artillerie" en référence au mot d'ordre du secrétaire général de cette formation politique, M. Damana Pickass.

Soir Info évoque des coupeurs de route qui auraient criblé de balles un banquier. Toujours selon Soir Info, un livreur de pain a été abattu. Tous les titres ci-dessous sont dans les kiosques à journaux en Côte d'Ivoire.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus