RDC: Un compte suspect crédité de 300 millions de dollars découvert

Le vol de fonds publics devenu un sport national en RDC
Par Eugène SAHI
Publié le 27 mai 2022 à 17:00 | mis à jour le 27 mai 2022 à 17:00

Une discrète enquête sur un compte irrégulier de 300 millions de dollars appartenant au ministère des finances de la République Démocratique du Congo (RDC) est en cours dans le pays alors que le scandale du détournement de 400 000 dollars par le ministère de l’Enseignement primaire congolais n’est pas encore résolu.

Le vol de fonds publics devenu un sport national en RDC

En RDC, le parquet de Kinshasa-Gombe a ouvert en avril, dans le plus grand secret, une enquête concernant un compte domicilié à la First National Bank, crédité de plus de 300 millions de dollars et appartenant au ministère des finances dirigé par Nicolas Kazadi. Un dossier sensible sur lequel planent des soupçons d'irrégularités, a rapporté Africa Intelligence, jeudi 26 mai 2022.

Dans ce pays où la corruption et le détournement d’argent par l’administration sont d’une triste banalité, le ministère de l’enseignement primaire congolais s’est surpassé. L’Inspection générale des finances (IGF) l’a accusé, samedi 19 mars, d’avoir détourné près de 400 000 dollars alloués à l’organisation du premier championnat de football scolaire d’Afrique en RD-Congo (RDC).

Pour cette compétition scolaire entreprise par la Fédération internationale de football association (Fifa) et organisée à Kinshasa, l’État congolais a débloqué plus d’un million de dollars. Le ministère de l’enseignement primaire, secondaire et technique (EPST) avait perçu 400 000 dollars pour contribuer à l’organisation de l’événement.

Malheureusement, « les inspecteurs des finances ont découvert » notamment « que sur un prétendu paiement de 120 000 dollars à Transco (entreprise publique de transport en commun, NDLR) pour la location des bus, rien que 16 000 ont été effectivement remis à ce transporteur », a dénoncé Jules Alingete, chef de l’IGF.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus