Mali: Lancement de mandats d'arrêt contre des anciens ministres

la justice traque les ministres

Mali,01
Par Henri
Publié le 29 juillet 2022 à 16:46 | mis à jour le 29 juillet 2022 à 16:49

Au Mali, la justice a émis cette semaine des mandats d’arrêt internationaux contre quatre personnalités de l’ancien régime du défunt président Ibrahim Boubacar Keita. Parmi ces personnalités, figurent 3 ex ministres.

Mali: la justice à l'assaut de plusieurs personnalités de l'ex régime

En proie à des menaces sécuritaires et terroristes, le Mali essaie de se défendre comme il le peut avec la détermination de ses Forces armées. Le pays s’est engagé également dans la lutte contre la corruption et ce ne sont pas les dernières initiatives de l’institution judiciaire qui prouveront le contraire.

En effet, à travers un communiqué pondu cette semaine, le procureur de la République a informé l’opinion nationale et internationale qu’il a lancé des mandats d’arrêts à l’encontre de 3 grandes personnalités de l’ex régime qui sont à l’extérieur du pays.

Il s’agit de l’ancien Premier ministre, Dr Boubou Cissé, Tièman Coulibaly, ancien ministre de la défense et des anciens combattants et de Mamadou Igor Diarra, un autre ex ministre de l’économie. En effet, il est reproché à ces derniers d’avoir détourné les fonds relatifs à l’achat d’équipements militaires.

D'autres personnalités déjà sous mandat de dépôt

Dans cette affaire des détournements de fonds dans l’achat des équipements militaires qui occupe également les sujets d'actualité au Mali, d’autres personnalités ont été déjà placées sous mandat de dépôt. Parmi elles, des officiers supérieurs de l’armée malienne et d’autres anciens ministres : Mme Bouaré Fily Sissoko, ex ministre de l’économie et des finances, le Général M’Bemba Moussa Keita, ex chef d’état-major, et l’ancien patron de la direction du matériel, des hydrocarbures et des transports.

Ces initiatives prises par les autorités judiciaires, visent à faire la lumière dans cette affaire de détournements de fonds d'armes. Depuis leur arrivée au pouvoir, les autorités de la junte ont fait de la lutte contre la corruption, leur cheval de bataille.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus