Le Maroc signe avec le Nigéria un mémorandum pour un gazoduc

Un gazoduc moderne

Maroc: Signature d'un projet de Gazoduc avec le Nigeria
Par Henri
Publié le 17 septembre 2022 à 12:56 | mis à jour le 17 septembre 2022 à 12:56

C’est un projet gigantesque et extrêmement ambitieux dans lequel le Maroc et le Nigéria se sont lancés. Long de 160 kilomètres, le projet de gazoduc Nigéria-Maroc devrait traverser pas moins de 13 pays africains et alimenter des États enclavés à l’instar du Niger, du Burkina Faso et du Mali.

Nigéria-Maroc: un projet géant de gazoduc

A Rabat jeudi 15 septembre 2022, un mémorandum d’entente sur un projet de gazoduc reliant le Nigeria au Maroc a été paraphé. Ce projet s’inscrit dans un contexte géopolitique marqué par une forte demande internationale de gaz et pétrole et une flambée des prix après l’invasion de l’Ukraine par la Russie. A cet effet, plusieurs pays européens et africains cherchent à réduire leur dépendance visa à vis de la Russie, le géant mondial de gaz.

Aussi, la signature de ce mémorandum intervient dans un contexte ou le Royaume Chérifien s’est vu coupé le gaz par l’Algérie avec la liaison GME après que les deux pays ont rompu leurs relations diplomatiques l’été 2021.

Le dit projet du gazoduc Nigéria-Maroc qui devrait approvisionner l’Afrique de l’Ouest et l’Europe a été paraphé par les responsables de la National Nigerian Petroleum Company Limited (NNPC), de l’Office marocain des hydrocarbures et des mines (ONHYM) et par un haut responsable de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) chargé de l’énergie, selon un communiqué conjoint.

Selon le communiqué conjoint à l’issue de cette signature « Le texte signé « confirme l’engagement de la Cedeao et l’ensemble des pays traversés à contribuer à la faisabilité de cet important projet «

Un projet intercontinental

Le projet Nigéria-Maroc long de 6000 kilomètres traversera treize pays africains le long de la côte atlantique. Selon le communiqué, il doit alimenter les États enclavés du Niger, du Burkina Faso et du Mali.

Cet ambitieux projet doit permettre l’acheminement de plus de 5000 milliards de m3 de gaz naturel jusqu’au Maroc. Il sera connecté de là directement au gazoduc Maghreb-Europe (GME) et au réseau gazier européen.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus