Titrologie : Assimi, la provocation de trop, Bamako répond à Abidjan

Titrologie : Assimi, la provocation de trop, Bamako répond à Abidjan
Par K. Richard Kouassi
Publié le 17 septembre 2022 à 10:38 | mis à jour le 22 septembre 2022 à 18:51

Assimi Goïta serait-il allé trop loin ? Le sujet est abordé dans la titrologie du samedi 17 septembre 2022. La crise ivoiro-malienne revient abondamment dans la revue de presse de ce jour. La presse locale s’intéresse aussi à l’actualité politique du pays.

Titrologie : "L’UDPCI refuse de mourir"

Dans l’actualité de ce samedi 17 septembre 2022, la presse ivoirienne aborde le sujet de la crise qui mine actuellement les relations entre la Côte d’Ivoire et le Mali. Selon nos confrères de Le Matin, les autorités maliennes jouent "avec la vie de 26 millions de Maliens". Le journal va plus loin en écrivant dans sa titrologie que le président Assimi Goïta "instaure la dictature et assassine la démocratie au Mali".

Pour L’Essor ivoirien, le président malien est allé trop loin. "Assimi Goïta, la provocation de trop !", peut-on lire à la Une de ce journal.

À la Une de Le Nouveau Réveil, on apprend que malgré le retour d’Albert Mabri Toikeusse au RHDP (Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix), l’UDPCI (Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire) "refuse de mourir".

Pendant ce temps, L’Inter fait savoir que "Mabri se défend face au bureau politique de son parti". Le confrère évoque un communiqué qui "clarifie tout".


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus