Fabrice Sawegnon dénonce les buzz des artistes et se fait recadrer

Fabrice Sawegnon
Par Mael Espoir
Publié le 19 novembre 2022 à 09:49 | mis à jour le 19 novembre 2022 à 09:49

Le président directeur général du groupe Life, Fabrice Sawegnon a déploré l'absence des artistes ivoiriens à la toute première édition du Salon des Industries Musicales d'Afrique (Sima), qui s'est tenue à Abidjan du 17 au 18 novembre 2022.

Fabrice Sawegnon: ''On parle de structurer leur univers et leur industrie mais ils sont les moins présents''

La toute première édition du Salon des Industries Musicales d'Afrique (Sima), s'est tenue dans la capitale économique ivoirienne, Abidjan, les 17 et 18 novembre 2020. Il s'agit d'une plateforme de réflexion sur les tendances de l’industrie musicale sur le continent africain.

Durant deux jours, plusieurs experts de la musique, se sont réunis à Abidjan pour discuter des questions liées au développement et à la professionnalisation de l’industrie musicale africaine.

Invité à cet événement, Fabrice Sawegnon, le boss du groupe Life, a adressé ses remerciements au commissaire général du salon, Mambi Diomandé, tout en déplorant l'absence des artistes ivoiriens à cet événement.

" Merci à Mambi qui m'a gentiment invité pour ce Salon des Industries Musicales d'Afrique. Une très belle initiative. Même si je constate l'absence des artistes qui sont plus portés sur les sujets à buzz , que des sujets professionnelles et techniques ... (Applaudissements dans la salle ). On peut effectivement applaudire pour leur absence. On est là pour parler des sujets qui les concerne. On parle d'eux mais ils ne sont pas là, on parle de structurer leur univers et leur industrie mais ils sont les moins presents. Bref!", a-t-il soutenu.

Des propos abondamment relayés sur la toile, suscitant bien évidemment la réaction des internautes

''Monsieur Fabrice Sawegnon, c'est paradoxal car ce sont ces artistes à buzz que vous recevez à tout moment sur vos médias. Le buzz, c'est ce qui fait vivre votre média, n'est-ce pas? Vous êtes parmi ceux qui font la promotion de ces buzz inutiles qui sont en train d'abrutir la jeunesse ivoirienne. Donc, assumez les conséquences de vos actes", a commenté un internaute.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus