Guinée : les huissiers de justice lèvent leur mot d'ordre de grève

Guinée : les huissiers de justice lèvent leur mot d'ordre de grève
Par K. Richard Kouassi
Publié le 11 mai 2021 à 18:21 | mis à jour le 11 mai 2021 à 18:28

Les huissiers de justice de la Guinée ont annoncé la suspension de leur mot d'ordre de grève le mardi 11 mai 2021. Près d'un mois après leur arrêt de travail, ils ont pris cette décision après une rencontre à la Cour d'appel de Conakry.

Guinée : Suspension de la grève des huissiers de justice

La décision est tombée le mardi 11 mai 2021. Les huissiers de justice et les avocats de la Guinée, à la suite d'une rencontre le mardi 11 mai 2021, ont révélé qu'ils suspendent leur mot d'ordre de grève. Selon nos confrères de Africa Guinée, les grévistes veulent laisser une chance à la médiation "de bien pouvoir travailler dans la sérénité en vue de trouver une solution durable". Pour rappel, le jeudi 15 avril 2021, les huissiers de justice ont entamé un arrêt de travail pour protester contre le refus des autorités guinéennes de leur accorder des réquisitions.

" Nous avons décidé, nos deux corps, de suspendre, pas lever. Suspendre momentanément, le mot d’ordre de débrayage d’un côté et du boycott de l’autre. Jusqu’à ce que le comité d’experts finisse ses travaux", a déclaré Me Sory Daouda Camara président de la chambre nationale des huissiers de Guinée à l'issue des échanges. "Donc dès à présent, nos deux professions reprendront les activités jusqu’à ce que le délai imparti au comité d’experts arrive à terme", a-t-il ajouté.

"À quoi sert de prendre des décisions de justice si lesdites décisions ne vont pas être exécutées ? C’est cela le problème", s'était offusqué Sory Daouda Camara, le président des huissiers de justice de Guinée. La grève s'est étendue sur toute l'étendue du territoire national. Dans la foulée, les avocats guinéens ont décidé d'apporter les huissiers de justice en s'engageant à leur tour dans la grève.

Pour sa part, le procureur de la République Alpha Seny Camara s'est dit surpris par l'entrée en scène des avocats. "Je n’ai pas de commentaire à faire sur ça. Aujourd’hui, je suis venu parce que des audiences devaient avoir lieu. Mais, à mon arrivée ici, j’ai été surpris de trouver qu’il y a la grève. Donc, vous-mêmes vous constatez qu’il n’y a pas de mouvements comme d’habitude", s'est-il exprimé.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus