Gabon: Affaire Jean Ping, le RPM de Barro Chambrier dénonce...

Gabon : Le RPM d'Alexandre Barro Chambrier sort de son silence
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 06 juillet 2021 à 14:24 | mis à jour le 06 juillet 2021 à 14:24

Au Gabon, le Rassemblement pour la patrie et la modernité (RPM), a formellement démenti des propos visant l'opposant gabonais Jean Ping, attribués à son président Alexandre Barro Chambrier.

Gabon : Le RPM de Barro Chambrier fait une mise au point

«… Jean Ping est trop âgé pour pouvoir se représenter. En 2023, il aura 81 ans. Compte tenu des évolutions rapides à la fois technologiques et sociologiques du pays, il faut un homme plus jeune pour porter le changement ». Ces propos attribués à l'opposant gabonais, Alexandre Barro Chambrier, devenus viraux sur les réseaux sociaux, ont suscité une mise au point de son parti le Rassemblement pour la patrie et la modernité.

Le communiqué signé du secrétaire exécutif du RPM, dément formellement ces propos attribués à son président, Alexandre Barro Chambrier . « Alexandre Barro Chambrier n’a jamais tenu de tels propos. Les médias relayant ces élucubrations n’ont du reste jamais pris part à une quelconque rencontre de presse avec le président du RPM. Ils ne sauraient par conséquent avoir recueilli ses vues sur aucun sujet d’actualité. En réalité, l’acharnement de cette presse aux ordres, révèle la peur panique que suscitent auprès des tenants du pouvoir, le RPM et son président, Alexandre Barro Chambrier », souligne le secrétaire exécutif, Faustin Laurent Bilie Bi-Essone.

« Sans le savoir, ces médias font la promotion de deux personnalités, Jean Ping et Alexandre Barro Chambrier dont la constance dans la lutte pour l’alternance au sommet de l’État, constitue un gage d’espoir pour le peuple gabonais confronté à une crise multiforme causée par la gestion calamiteuse du pouvoir d’Ali Bongo (...) Le rassemblement de l’opposition, objet de toutes les angoisses et hantises des torpilleurs de la République, reste le leitmotiv de tous les patriotes déterminés à tourner la page de plus de 50 ans du régime en place. Il leur faudra un stratagème bien plus élaboré pour réussir à faire voler en éclat la dynamique du rassemblement de l’opposition et le rejet, par le peuple qui aspire profondément à l’alternance et au changement, du système Bongo-PDG», fait savoir le secrétaire exécutif du RPM.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus