Titrologie : 230 000 bébés avortés chaque année en Côte d'Ivoire

Titrologie : 230 000 bébés avortés chaque année en Côte d'Ivoire
Par K. Richard Kouassi
Publié le 31 juillet 2021 à 10:00 | mis à jour le 31 juillet 2021 à 10:16

La titrologie du samedi 31 juillet 2021 nous révèle que Pascal Affi N'guessan, qui dirige l'autre frange du FPI (Front populaire ivoirien), sollicite une audience auprès de l'ancien président Laurent Gbagbo. La revue de la presse ivoirienne nous apprend également que 230 000 bébés sont avortés en Côte d'Ivoire chaque année.

Titrologie : "Affi sollicite une audience avec Gbagbo"

Selon Le Quotidien L'Inter, Pascal Affi N'guessan "sollicite une audience avec Gbagbo", rentré à Abidjan depuis le 17 juin 2021. Il faut rappeler que Laurent Gbagbo a déjà échangé avec Henri Konan Bédié et Alassane Ouattara. Dans sa titrologie, notre confrère revient sur la rencontre Gbagbo-Ouattara. Pour ce journal, "de la lutte à mort", les deux hommes politiques sont passés "aux retrouvailles forcées".

Pour sa part, Le Nouveau Réveil nous relate les propos de Laurent Gbagbo qui recevait le comité d'organisation de son accueil. "Traitons le problème des victimes en dehors de toute considération politique", a souhaité l'ex-chef d'Etat ivoirien. Le journal proche du PDCI (Parti démocratique de Côte d'Ivoire) écrit aussi qu'après la rencontre entre Gbagbo et Ouattara, Guillaume Soro "frappe à la porte de son pays".

La titrologie de Le Mandat fait savoir au lecteur qu'en Côte d'Ivoire, 230 000 bébés sont avortés chaque année. Le média va plus loin en livrant la liste des lieux où se pratiquent ces avortements. Dans ce même journal, Lia Ferdinand, secrétaire général du FPI (Front populaire ivoirien) précise que si Laurent Gbagbo veut la tête du parti à la rose, "il doit remplir des conditions".

À en croire Le Matin, "malgré la grogne des GOR, Nady continue autour de Laurent Gbagbo". Le média va plus loin en rapportant que les caciques du FPI font allégence à la seconde épouse du "Woody" de Mama.

Soir Info consacre sa Une à la réaction de Simone Gbagbo, après la décision de la CPI (Cour pénale internationale). Pendant ce temps, Le Patriote raconte comment Alassane Ouattara "a coupé la soif des Ivoiriens" en leur offrant de l'eau potable.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus