La Fecafoot de Samuel Eto'o condamnée pour rupture abusive de contrat

la Fecafoot dans le dur

Samuel Eto'o,8
Par Henri
Publié le 21 juillet 2022 à 21:24 | mis à jour le 30 août 2022 à 15:59

Samuel Eto'o et ses collaborateurs sont dans de beaux draps. Appelé à démissionner de la tête de la Fecafoot après sa condamnation à 2 ans de prison avec sursis en Espagne, le président de la Fecafoot doit devoir faire face à une nouvelle condamnation. En effet, l’instance dirigée par Samuel Eto’o vient d’être condamnée à verser une somme astronomique à l’ancien sélectionneur du Cameroun, Antonio Conceiçao pour rupture abusive de contrat.

La Fecafoot de Samuel Eto'o condamnée

Les jours se suivent et se ressemblent pour Samuel Eto’o. En effet, dans le litige qui l’oppose à Antonio Conceiçao, la Fecafoot a été condamnée. L’institution que dirige l’ancien goléador des Lions Indomptables du Cameroun est condamnée par la chambre d’arbitrage du statut du joueur de la FIFA, à verser 1 milliard de FCFA net au technicien portugais.

Cette somme correspond à 900 millions de Fcfa pour rupture abusive de contrat à laquelle s'ajoutent 213750 euros de dommages et intérêts, soit 140 millions de Fcfa.

Antonio Conceiçao avait été limogé de la tête des Lions Indomptables du Cameroun par Samuel Eto’o au lendemain de la CAN 2021, alors que son contrat courrait jusqu’en 2023. Le technicien lusitanien avait aussitôt porté plainte devant la FIFA pour rupture abusive de contrat.

Qui payera cette lourde ardoise ?

L’État du Cameroun ou la Fécafoot? La question reste posée. En effet, au lendemain de la CAN, compétition durant laquelle le Cameroun avait été éliminé dès les demi-finale, Samuel Eto’o a décidé de limoger Antonio Conceiçao, une décision que le ministre des Sports, Pr Narcisse Mouelle Kombi, n’a pas partagé.


Les deux hommes se sont embarqués à l’époque dans un bras de fer et dans une guerre d’influence pour limoger Antonio Conceiçao d’un côté ou pour le maintenir d’un autre. Finalement, c'est le double champion d’Afrique (2000-2002), Samuel Eto’o qui avait pris le dessus.

En attendant de régler cette affaire, Samuel Eto'o est arrivé ce jeudi à Rabat au Maroc pour assister à la cérémonie des CAF Awards.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus