Passées les brouilles, l'Union européenne rectifie le tir sur la Côte d'Ivoire

L'Union européenne épaule le secteur privé ivoirien
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 26 avril 2019 à 16:29 | mis à jour le 26 avril 2019 à 16:45

La Côte d'Ivoire et l'Union européenne s'étaient brouillées à la suite d'un rapport qui avait fuité en août 2018. L'UE vient cependant d'initier le projet « S'investir ensemble » afin d'accompagner le secteur privé ivoirien.

L'Union européenne épaule le secteur privé ivoirien

Les ambassadeurs de l'Union européenne avaient pointé la « dérive autoritaire du pouvoir, corruption, flagrantes inégalités sociales » du régime d'Alassane Ouattara. Ajoutant par ailleurs que « la Côte d’Ivoire affiche l’image rassurante d’une stabilité retrouvée, portée par des taux de croissance élevés », mais « les indicateurs sociaux stagnent (taux de pauvreté à 46 % en 2015). » Aussi, « la population s’interroge de plus en plus ouvertement sur (la réalité de) cette croissance qui ne lui semble pas ou peu bénéfique ».

Ce rapport qui avait fuité, début août 2018, avait engendré de sérieuses brouilles entre Abidjan et l'Institution dirigée par Jean-Claude Juncker. L'Ambassadeur Jean-François Valette, chef de la délégation de l’Union européenne (UE) en Côte d’Ivoire, avait été limogé dans la foulée.

Mais passées ces brouilles, les relations entre l'UE et Abidjan se sont progressivement rétablies. Aussi, dans le cadre l’Alliance Afrique-Europe pour des investissements et des emplois durables, lancée en septembre 2018, l'Union européenne a initié "S'investir ensemble", un projet porteur pour le secteur privé.

Lors de la cérémonie de clôture de l'édition de 2019, tenue ce jeudi, au Sofitel Hôtel Ivoire de Cocody en présence du ministre du Commerce Souleymane Diarrassouba et du patron des patrons ivoiriens, Jean-Marie Acka, Jobst von Kirchmann, nouvel ambassadeur de l'UE à Abidjan, a affirmé : « Créer et développer son entreprise, investir et s’investir dans un projet entrepreneurial, c’est aussi contribuer au développement économique et social de son pays. C’est pourquoi l’Union européenne et ses États membres soutiennent et accompagnent le secteur privé en Côte d’Ivoire en collaboration avec le Gouvernement ivoirien. »

Cette déclaration du représentant de l'Union européenne atteste donc de ce que les relations entre la Côte d'Ivoire et l'Institution européenne sont revenues au beau fixe.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus