Togo : surpris en train de profaner une tombe, un homme brûlé vif

Togo : surpris en train de profaner une tombe, un homme brûlé vif
Par K. Richard Kouassi
Publié le 18 juin 2021 à 11:17 | mis à jour le 18 juin 2021 à 11:35

Une scène dramatique a eu lieu au Togo le lundi 14 juin 2021 dans le village de Wogba. Un individu surpris en train de profaner une tombe a été brûlé vif par une foule en colère, rapporte les médias locaux.

Togo : un individu brûlé pour avoir profané une tombe

Au Togo, le village de Wogba vit depuis un moment la profanation de tombes de la part d'individus sans foi ni loi. Les cimetières de cette localité sont visités par les profanateurs de caveaux. Les habitants dudit village assistaient impuissants à la seconde mort de leurs disparus.

Lundi 14 juin 2021, un individu répondant au nom d'Astou, spécialisé dans la profanation de tombes, a été surpris pendant qu'il accomplissait sa sale besogne. Selon le site Icilome, il est réputé dans l'ouverture des sépulcres et dans le vol d'organes humains. Si les trois complices d'Astou ont réussi à prendre la poudre d'escampette, celui-ci n'a pu échapper à la furie des habitants de Wogba.

Les villageois en colère ont copieusement passé le profanateur de tombes à tabac avant de le brûler vif. "Malgré ses paroles incantatoires, il a été maitrisé. Ses complices ont pu s'échapper. Ils ont eu la chance. Tous prononçaient des paroles incantatoires. Cela n'a pas été facile", a raconté un témoin.

"C’est une réalité la profanation des tombeaux à Wogba. Le gars qu’on a arrêté est venu de Glévé, une localité située à environ 4 kilomètres de notre village. A ce jour, ils ont profané environ 300 tombeaux dans lesquels ils ont enlevé des organes humains. Le lundi dernier, ils étaient quatre (04) y compris une femme au cimetière pour profaner les tombeaux. Quand ils ont été surpris par les villageois au moment où des faits, à midi, ils ont pris la poudre d’escampette. Trois (03) membres du groupe ont pu s’échapper. L’un d’entre eux a été arrêté", a rapporté un villageois.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus