La Côte d’Ivoire et la Lituanie s’unissent contre le chômage des jeunes

Emploi jeunes : Une délégation lituanienne séjourne en Côte d’Ivoire
Par David Yala
Publié le 23 octobre 2021 à 17:57 | mis à jour le 23 octobre 2021 à 17:58

La Côte d’Ivoire et la Lituanie s’unissent contre le chômage des jeunes par la formation en aquaponie qui est une nouvelle technique de production agricole, répondant aux défis du développement durable et, qui consiste à associer la culture de végétaux et l’élevage des organismes aquatiques ou volailles en symbiose dans un environnement de recirculation de l’eau, créant ainsi un écosystème entre eux.

Emploi jeunes : Une délégation lituanienne séjourne en Côte d’Ivoire

En effet, du 1er au 11 octobre 2021, une délégation lituanienne a séjourné en Côte d’Ivoire dans le cadre de l’inauguration de la première ferme pédagogique en aquaponie en terre d’éburnie, estimée à plus de 46 000 euros. Ce sont au total 50 jeunes ivoiriens diplômés en agriculture ou non qui ont bénéficié de la formation en aquaponie, dont 20 Techniciens Supérieurs en Aquaponie en qualité de formateurs et 30 Opérateurs de Systèmes aquaponiques grâce au fruit de la coopération entre les deux pays par le canal de l’ONG Service for Job, un dispositif ivoirien d’accompagnement à l’insertion socioprofessionnelle des jeunes et son partenaire lituanien, Lithuanian Innovation Center (LIC).

Pour traduire en acte les vœux du bailleur, les 50 jeunes aquaponistes se sont constitués en Société Coopérative Simplifiée, dénommée Ivoire Aquaponie, en abrégée SCOOPS - IVOIRE AQUAPONIE lors de l’assemblée générale constitutive qui a eu lieu le 20 octobre 2021. Promouvoir des sociétés pacifiques et inclusives, en faisant de l’insertion de qualité des jeunes, une réalité pour tous ; tel est l'objectif poursuivi par le &Projet AGRIPERMA ou Agriculture en permanence& pour la partie ivoirienne et &ORANGE PROJECT ou Creating Innovative Women's Businesses Using Aquaponics Technology - Innovations for Ivory Coast&, pour le bailleur Lituanien.

Ce projet de lutte contre la pauvreté, particulièrement chez les couches vulnérables que sont les femmes et les jeunes, a bénéficié du soutien du Ministère des Affaires Etrangères de la République de Lituanie via son agence de coopération Lithuanian Development Cooperation. Ce financement intervient dans le cadre du programme « Promotion de l'activité sociale et économique dans les pays d’origine et de transit de la migration » de l’Union Européenne dont la Lituanie, fait partie.

Lequel programme vise à soutenir la création d'emplois durables et décents en Afrique de l'Ouest par des mesures ciblées de formation et de renforcement des compétences entrepreneuriales. Il tend ainsi à répondre aux difficultés engendrées sur le continent par l’exclusion économique et sociale, la marginalisation et les situations structurelles d’inégalité, considérées comme les principaux moteurs de la violence, de la radicalisation, de la prostitution, du déplacement forcé et de la migration irrégulière.

Selon M. Marcel TIBE-BI, Président de l’ONG Service for Job, promotrice du projet AGRIPERMA, il permettra à la Côte d’Ivoire de connaître le développement et la vulgarisation de la technique de production agricole qu’est l’aquaponie. Avec l’appui du Conseil Régional du Sud Comoé et de la Mairie de Bonoua, qui a gracieusement offert un terrain de 8100 m2, estimé à 80 millions de francs CFA, le projet est prévu s’exécuter en trois phases :

Phase 1 : recrutement et formation de 20 Techniciens Supérieurs en Aquaponie en qualité de Formateurs ;

Phase 2 : recrutement et formation de 80 Ouvriers Qualifiés en Aquaponie ou Opérateurs de Systèmes Aquaponiques et la mise en place de deux (02) entreprises coopératives de production et de commercialisation des produits maraîchers et de poissons ;

Phase 3 : Construction d’un complexe agro-écotouristique d’un coût global de 675 000 euros qui comprendra entre autres : 01 Ferme aquaponique commerciale ; 01 Espace gastronomique, récréatif et évènementiel ; 01 Magasin super marché ; 01 Salon de coiffure ; 01 Salle de spectacle ; 01 Salle multimédia ; 01 Résidence hôtel ; 01 Centre de formation professionnelle dénommé : Ecole des Nouvelles Technologies Agricoles de Bonoua (ENTAB).

M. TIBE a par ailleurs indiqué que le projet bénéficie également du soutien de l’AEJ (Agence Emploi Jeunes) dans son volet paiement des indemnités aux bénéficiaires et du FDFP (Fonds de Développement de la Formation Professionnelle), en ce qui concerne le financement des formations.

Partant donc du constat que l’agriculture traditionnelle ne répond plus aux attentes du monde en raison de l’urbanisation galopante et une population qui augmente chaque jour un peu plus, de la réduction des ressources et du changement climatique qui impliquent une compétition croissante pour l’espace, l’eau et l’alimentation saine, les modes de production agricoles évoluent vers des systèmes intégrés et de nouvelles pratiques émergent, avec notamment, l’agroécologie et l’agriculture urbaine, dont l’aquaponie, qui est classifiée par le rapport de Van Woensel L. & Archer G., 2015, comme l’une des « dix technologies capables de changer le monde » ; on en déduit que l’initiative de l’ONG Service for Job et ses partenaires est à saluer et à encourager.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus