Insertion des jeunes : Patrick Achi présente la vision du gouvernement

Insertion des jeunes : Patrick Achi présente la vision du gouvernement
Par K. Richard Kouassi
Publié le 12 novembre 2021 à 19:40 | mis à jour le 12 novembre 2021 à 22:18

L' insertion des jeunes était au menu d'échanges entre Patrick Achi et des organisations de jeunesse le vendredi 12 novembre 2021. Le Premier ministre ivoirien a profité de l'occasion pour présenter la vision de ce gouvernement sur le sujet.

Insertion des jeunes : Le gouvernement ivoirien veut créer plus de 8 millions d'emplois

Vendredi 12 novembre 2021, Patrick Achi a échangé avec des représentants d'organisations de jeunesse oeuvrant dans le domaine socio-éducatif, estudiantin, social et politique. Selon l'Agence ivoirienne de presse (AIP), le chef du gouvernement a tenu à rappeler à ses interlocuteurs les efforts fournis par les autorités ivoiriennes en vue de l' insertion des jeunes depuis l'accession au pouvoir d'Alassane Ouattara en 2011.

Le Premier ministre a souligné que le président de la République a jugé utile de créer un ministère dédié à la jeunesse et à l'agence emploi jeunes. Il a également mis en lumière les programmes de financement de projets, à l'instar de "Agir pour les jeunes". Notre confrère précise que Patrick Achi n'a pas manqué de préciser que le gouvernement d'Alassane Ouattara a pour ambition d'offrir aux Ivoiriens de meilleures conditions de vie.

En s'appuyant sur le secteur privé, les dirigeants visent à créer huit millions d'emplois. Patrick Achi a levé un coin du voile sur le projet "l'École de la 2e chance". Il s'agira d'accompagner "les jeunes sans diplôme et sans qualification dans leurs projets d'insertion professionnelle et sociale", écrit l'AIP.

Il faut rappeler qu'au cours d'une conférence de presse le lundi 8 novembre 2021, le successeur d'Hamed Bakayoko a annoncé la baisse du taux de pauvreté. "Avec une croissance de 8 %/an entre 2012 et 2019, notre richesse/habitant a doublé, faisant de la Côte d’Ivoire le 1er pays de l’Afrique de l’Ouest. Le budget de l’État, c’est-à-dire la capacité à agir pour les Ivoiriens, a été multiplié par 3 entre 2011 et 2020. Le volume global des investissements, c’est-à-dire la capacité à construire l’avenir, a été multiplié par 7", avait soutenu l'ancien secrétaire général de la présidence de la République.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus