Cameroun : Des assaillants attaquent un lycée, un prof et 3 élèves tués

Cameroun : Des assaillants attaquent un lycée, un prof et 3 élèves tués
Par K. Richard Kouassi
Publié le 25 novembre 2021 à 09:31 | mis à jour le 25 novembre 2021 à 09:31

Au Cameroun, des hommes armés ont attaqué le Lycée bilingue d'Ekonde Titi, dans le sud-ouest du pays, dans la matinée du mercredi 24 novembre 2021. Le bilan établi par les autorités de l'école révèle que quatre personnes ont été tuées, notamment un enseignant de français et trois élèves.

Cameroun : Grosse consternation au Lycée bilingue d'Ekonde Titi

C'est la consternation au Lycée bilingue d'Ekonde Titi au sud-ouest du Cameroun, dans le département du Ndian. Dans la matinée du mercredi 24 novembre 2021, alors que le personnel enseignant et les élèves dudit établissement étaient au rassemblement comme à l'accoutumée avant le début des cours, des individus armés ont surgi de nulle part. À en croire des témoignages, ils ont fait usage d'engins explosifs. Trois élèves et un enseignant ont été tués au cours de l'attaque. Il s'agit de Celestina Fian, professeur de français, Emmanuel Orume (12 ans), Joycelin Oken (16 ans) et Kum Emmanuel (17 ans).

"Ils sont venus le matin, ont effectué les opérations. Avant que les militaires ne puissent venir, ils avaient déjà fait des ravages et sont partis. Ils sont venus avec des fusils et ont tué et personne ne pouvait connaître leurs intentions. Ils ont même utilisé un engin piégé sur le campus, ce qui fait que les étudiants ne savent pas si c’était des militaires ou des ambaboys", a confié un témoin à nos confrères du site actucameroun.

Par ailleurs, un autre témoin a ouvertement accusé les combattants séparatistes. "Nous vivons tous ici et nous savons quand une attaque est perpétrée et par qui parce que nous sommes victimes de cette guerre depuis cinq ans maintenant. Les combattants séparatistes sont responsables. Tout le monde ici sait qu’il n’a pas besoin d’un devin pour le confirmer", s'est-il exprimé.

David Eboutou, chroniqueur à Radio Equinox, est apparu très affecté après l'attaque meurtrière. "La barbarie de ce jour à Ekondo Titi est innommable !! Arracher à la vie aussi lâchement de jeunes élèves et de pauvres enseignants ! Que ces ter-ro-ris-tes emportent la malédiction éternelle !", a-t-il dit.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus