Dabou : De nouvelles révélations sur l'élève arrêté avec une arme à feu

Le Groupe Scolaire NAYEBA de Dabou fait des précisions sur l'arrestation d'un élève avec une arme à feu
Par David Yala
Publié le 19 décembre 2021 à 23:34 | mis à jour le 19 décembre 2021 à 23:35

Le 08 décembre dernier, la presse ivoirienne faisait écho de l’interpellation d’un élève en possession d’une arme à feu. Cet incident survenu au Groupe Scolaire NAYEBA (GSNAY) de Dabou est un fait inédit qui n’a pas manqué de choquer l’ensemble de la communauté éducative, et nous en premier. Ci-dessous, la déclaration du groupe scolaire Nayeba (GSNAY) de Dabou.

Le Groupe Scolaire NAYEBA de Dabou fait des précisions sur l'arrestation d'un élève avec une arme à feu

Au moment où le Gouvernement ivoirien, aidé des parents d’élèves et des acteurs du monde scolaire, fait des pieds et des mains pour offrir à nos enfants un cadre sécurisé et épanouissant, de tels actes qui tendent à troubler la quiétude de nos apprenants ne sont pas acceptables. Par souci de vérité, de transparence et d’équité, il convient cependant de rappeler les faits car jusque-là, beaucoup d’amalgames ont été faits.

1- Les faits

Précisons d’entrée que cet incident n’est en rien lié au phénomène des congés anticipés que nous condamnons tous. Si l’information a été postée sur les réseaux sociaux sans réelles explications, ce qui a suscité confusion et inquiétude, notamment chez les parents, la vérité est que la Direction du Groupe Scolaire NAYEBA de Dabou a institué des fouilles inopinées au sein de l’établissement afin de s’assurer qu’aucun élève n’ait en sa possession une substance illicite ou un instrument susceptible d’atteindre à l’intégrité physique des personnes présentes sur le site. Ainsi, les sacs de nos élèves sont régulièrement inspectés.

C’est dans l’exécution de cette mission que les agents commis à la sécurité de l’établissement ont découvert une arme à feu dans les affaires d’un élève. C’était le mercredi 08 décembre 2021. Informée, la Direction du GSNAY a saisi la DRENA (Direction Régionale de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation) et le Commissariat de Police de la ville qui a dépêché des éléments sur les lieux. Ceux-ci ont interpellé et conduit l’élève au Poste de Police.

Nous en étions là lorsque l’information s’est retrouvée sur les réseaux sociaux, donnant l’impression que l’élève avait été interpellé suite à une mission commanditée par la Police Nationale. Les interprétations et commentaires, parfois au raccourci, qui s’ensuivirent et qui pourraient entacher l’image de notre établissement nous obligent à restituer les faits tels qu’ils se sont effectivement déroulés. Ce sont donc les mesures de sécurité mises en place par l’établissement qui ont permis de trouver l’arme à feu.

II- Les sanctions

Nous étions dans l’attente d’une suite judiciaire à cet épisode regrettable lorsque nous avons été informés de la présence, au sein de l’établissement, de l’élève interpellé, de surcroît accompagné de sa mère. Quels ne furent pas notre surprise et notre désarroi ! L’incompréhension qui était la nôtre nous a amenés à aussitôt donner instruction pour que le concerné soit escorté jusqu’en dehors de l’établissement.

La Direction du Groupe Scolaire NAYEBA a ensuite entrepris de rencontrer le Procureur de Dabou pour en savoir davantage sur les motifs de la remise en liberté de cet élève pourtant supposé être en garde à vue. Cette démarche n’a pas abouti, le Procureur étant en audience. La date du mardi 14 décembre 2021 a toutefois été retenue pour un entretien.

De ce qu’il nous est revenu par la suite, l’élève appréhendé aurait été remis en liberté au motif qu’il est en classe d’examen et qu’il n’aurait pas fait usage de l’arme à feu. Comprendra qui pourra. Pour notre part, nous avons convoqué un Conseil de Discipline dans la foulée, lequel Conseil de Discipline a statué diligemment sur la situation ce vendredi 10 décembre 2021. Le Conseil a alors décidé de la radiation de l’élève interpellé des effectifs du Groupe Scolaire NAYEBA de Dabou.

III- Les mesures de sécurité

En ce qui concerne les mesures de sécurité, la Direction du GSNAY a décidé de poursuivre les fouilles inopinées, en plus de la fouille systématique du sac de chaque élève à l’entrée de l’école. De même, les agents en charge de la sécurité de l’établissement ont été dotés de détecteurs de métaux qui viennent s’ajouter au dispositif interne de sécurité.

Des échanges constructifs ont par ailleurs été engagés avec les parents d’élèves aux fins de sensibiliser les enfants à plus de vigilance, de sagesse et de responsabilité. En conclusion, le Groupe Scolaire NAYEBA de Dabou réaffirme sa ferme volonté d’offrir et de garantir un cadre d’études sécurisé et épanouissant à tous ses apprenants et à tous ses partenaires.

Le Groupe Scolaire NAYEBA de Dabou exprime ses vifs remerciements à la tutelle ainsi qu’aux parents d’élèves pour leur confiance et leur soutien de tous les instants. C’est ensemble que nous bâtirons la Côte d’Ivoire de demain, avec des cadres responsables et bien formés.

Abidjan, le 11 décembre 2021.

Le Service Communication.




Afficher les commentaires
Articles les plus lus